Les kilos en trop favorisent les sueurs nocturnes à 40 ans

Publicité

Selon une étude australienne, les femmes ont plus de risque d'avoir des sueurs nocturnes au moment de la ménopause quand elles sont en surpoids.

Publicité

© Fotolia Plus de 10 000 femmes australiennes, âgées entre 45 et 50 ans, ont été suivies dans cette étude. Fertilité, style de vie, relations sociales... Tout a été passé en revue par les chercheurs. La première chose qu'ils ont observé c'est que les femmes instruites étaient moins susceptibles de souffrir de sueurs nocturnes et de bouffées de chaleur. A l'inverse, celles qui fumaient, étaient en surpoids, avaient du diabète ou buvaient régulièrement de l'alcool avaient plus tendance à souffrir de symptômes de la ménopause. Sans expliquer les différentes raisons de ces observations, les chercheurs ont avancé l'hypothèse que les femmes diabétiques doivent présenter plus de sueurs pendant la nuit car leur taux de sucre y est alors plus bas. Pour le reste, ils sont convaincus qu'il est important de mieux connaître les facteurs de risque des symptômes de la ménopause pour aider à clarifier leurs causes, à identifier les personnes plus à risque et à la prendre en charge précocément.

Publicité
Source : Dailymail.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité