Les effets inattendus de cette éponge de mer sur le cancer du sein

Publicité

Une étude américaine montre qu'un traitement anti cancer conçu à partir des composants d'une éponge de mer pourrait rallonger l'espérance de vie d'une femme atteinte d'un cancer du sein triple-négatifs, une forme de cancers de mauvais pronostic.

Publicité

Eribulin ® , traitement du cancer conçu à partir d'une éponge de mer appelée "Halichondria okadai" pourrait redonner jusqu'à cinq mois de vie en plus à une femme atteinte d'un cancer du sein triple-négatifs*. C'est ce que révèlent les chercheurs de l'université de Leeds (Angeleterre). Selon eux, ce traitement donné aux patientes ayant déjà fait de la chimiothérapie, ralentit la prolifération des cellules cancéreuses en les divisant en deux autres cellules. Ils ont mené une étude comparative sur un groupe de 1800 femmes atteintes d'un cancer qui s'est propagé dans les autres organes. Une partie d'entre elles ont été traitées avec Eribulin ® et l'autre avec un traitement standard.

Métastase : 1 chance sur 10 de vivre 10 années de plus

Publicité
Avec Eribulin ® , les chercheurs ont constaté "une amélioration substantielle de la survie chez les femmes atteintes d'un cancer du sein métastatique triple négatif, et une plus modeste mais significative pour celles qui ont un cancer du sein HER2-négatif". Une avancée considérable pour les scientifiques : "Ce médicament répond là où les traitements standards ne réagissent plus à ce stade de la maladie [...] offrant aux patientes un temps supplémentaire précieux pour elles et leurs proches." L'avantage d'Eribulin ® n'a pas été si significatif chez les patientes atteintes d'une forme HER2-positif. Eribulin ® a été approuvé par l'agence américaine du médicament FDA en novembe 2010.

*Cancer de mauvais pronostic car ils ne sont pas sensibles au trastuzumab (Herceptin ® ) et à l'hormonothérapie. Ils représentent 10 à 15% des cancers du sein.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité