Actualités
Publicité

L'aspirine pourrait réduire le risque de cancer

Réagissez ! - 2 commentaires
aspirine cancer

aspirine cancer

Publicité

En étudiant les effets de l'aspirine dans la prévention des maladies cardio-vasculaires, deux chercheurs ont démontré son intérêt dans la prévention du cancer, et dans l'évolution de la maladie.
Publiées dans le Lancet et le Lancet Oncology, les recherches de Peter Rothwell et John Radcliffe (hôpital d'Oxford) ont porté sur plusieurs essais relatifs à l'action de l'aspirine, à savoir son potentiel d'anti-agrégant plaquettaire et de fluidifiant sanguin. Dans une première étude incluant l'analyse de dossiers médicaux de plus de 77 000 personnes, ils démontrent que l'aspirine diminue de 15% le risque de décès par cancer, et de 37% si on ne retient que les 5 premières années de traitement. De plus, la prise de faibles doses quotidiennes d'aspirine a été associée à une réduction d'un quart de la survenue d'un cancer chez plus de 35 000 participants, sur 3 ans de traitement.
La deuxième étude a permis de démontré sur plus de 17 000 sujets suivis pendant plus de 6 ans que le risque de cancer avec métastases se réduisait de 36% avec une dose quotidienne de 75mg d'aspirine. La troisième étude a également confirmé ce bienfait préventif de l'aspirine sur les métastases de plusieurs cancers (sein, colorectal...). « On se dirige de façon quasiment inéluctable vers la reconnaissance de l'intérêt de l'aspirine dans la prévention des cancers. Les résultats deviennent significatifs à partir de la troisième année à dose élevée, de la cinquième année pour les faibles doses, ce qui est assez rapide, et l'étude confirme la nécessité d'une prise quotidienne » a déclaré le Pr François Chast de l'Hôtel-Dieu (Paris) au figaro.fr.

Ces résultats suscitent de beaux espoirs que le Pr Chast nuance cependant. « Ces résultats sonnent comme le printemps d'une nouvelle approche en cancérologie. Malheureusement l'aspirine est quasiment un médicament orphelin, qui ne bénéficie pas de l'intérêt, du soutien d'un industriel pour faire avancer sa cause auprès des autorités du médicament. C'est peut-être sa principale faiblesse…»

Sources : (1) Effect of daily aspirin on risk of cancer metastasis: a study of incident cancers during randomised controlled trials, Prof Peter M Rothwell, Michelle Wilson, Jacqueline F Price, Prof Jill FF Belch, Prof Tom W Meade, Ziyah Mehta, The Lancet, 21 Mars 2012
(2) Effects of regular aspirin on long-term cancer incidence and metastasis: a systematic comparison of evidence from observational studies versus randomised trials, Annemijn M Algra, Prof Peter M Rothwell, The Lancet Oncology, 21 Mars 2012

A lire aussi

- Quels sont les cancers qui tuent le plus ?
- Cancers féminins : les signes qui peuvent passer inaperçus
- Cancers : votre environnement est-il à risque ?

Je souscris à la newsletter medisite À la Une

Voir un exemple
Publicité

Ailleurs sur le web

Publiez votre commentaire

Pour commenter cet article, veuillez vous inscrire ou vous connecter avec votre compte Medisite

2 commentaires

Bonjour, Quoi penser de

Portrait de BrigitteLZ

 Bonjour,

Quoi penser de l'aspirine - Dans ce mêmes colonnes vous écriviez un article il y a peu dans voici le sommaire (je cite) : 

 

 


SOMMAIRE

  • 1 Aspirine: risque d’ulcère gastrique
  • 2  Aspirine: risque d’hémorragie
  • 3  Aspirine: attention au surdosage!
  • 4  Aspirine: risque d’allergies
  • 5  Aspirine et syndrome de Reye
  • 6  Aspirine: danger pour les reins!
  • 7  A lire aussi
 

Alors qui croire ? Etes-vous aspirinophile ou aspirinophobe ?

Votez pour ce commentaire: 

Cela fait des années que je

Portrait de akervil

K

Cela fait des années que je me bats avec mon médecin pour qu'il me prescrive de l'aspirine à la place du paracétamol qui ne me réussi  pas, mais comme dans beaucoup de domaines, il y a aussi le "politiquement correcte" et  les médias (les labos) font peur avec l'aspirine pour vendre les nouveaux médicaments plus cher. Cela fait 40 ans que je prends de l'aspirine et je vais bien

Votez pour ce commentaire: