Et si votre cerveau était plus jeune que vous le pensez ?

Publicité

Une étude publiée dans le Journal of Neuroscience explique comment des personnes de 80 ans peuvent avoir le cerveau de celles de 50 ans. Découverte de ces "super-âgés".

Publicité

© FotoliaCertaines personnes âgées de 80 ans présentent un cerveau de 50 ans. Ces "super-âgés" sur le plan cognitif ont été caractérisés en 2007. Mais pour la première fois, des chercheurs ont quantifié les différences cérébrales entre ces personnes et celles qui ont un cerveau correspondant à leur âge réel. Publiées le 28 janvier dans le Journal of Neuroscience , les conclusions des scientifiques de l'Université Northwestern (Etats-Unis) indiquent trois caractéristiques dans le cerveau des "super-âgés" : un cortex plus épais, beaucoup moins de dégénérescences neurofibrillaires (marqueur primaire de la maladie d'Alzheimer) et une quantité importante de neurones dits "de Von Economo". "On pense que ces neurones jouent un rôle essentiel dans la transmission rapide d'informations comportementales pertinentes liées à des interactions sociales. C'est ainsi qu'ils peuvent rapporter une meilleure capacité de mémoire" a déclaré Changiz Geula, auteur des recherches. Parmi les hypothèses possibles pouvant expliquer ces différences avec des gens normaux, il peut y avoir l'expression d'un gène spécifique ou une combinaison de facteurs protecteurs. Les chercheurs vont maintenant poursuivre leurs recherches pour identifier ces facteurs. Ils pourront peut-être participer à la mise en place de nouvelles stratégies pour maintenir les fonctions cognitives des personnes âgées "normales", et de futures thérapies pour soigner les démences.

Vidéo. A quoi ressemble Alzheimer dans le cerveau ?

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité