Démangeaisons : pourquoi se gratte-t-on ?

Publicité

Un traitement potentiel contre les sensations de démangeaisons a été développé par des chercheurs, qui ont découvert un rapport entre les cellules de la peau et les cellules nerveuses sensorielles.

Publicité

Piqûres d'insectes, effet secondaire d'un médicament, plaie, peu importe la cause, l'envie de se gratter en permanence est rapidement insupportable. Des chercheurs du Duke University Medical Center ont identifié le mécanisme précis responsable de cette sensation. La peau ne jouerait pas seulement un rôle de barrière protectrice, elle régulerait aussi les cellules nerveuses sensorielles qui communiquent ce sentiment de démangeaisons au cerveau.

Une crème qui supprime l'envie de se gratter

Publicité
Le secret se trouve dans une protéine clé qui agit uniquement sur la couche supérieure du derme. Du nom de "TRPV4", c'est cette dernière qui est à l'origine du message transmis jusqu'au cerveau en libérant une molécule appelée "endothéline-1", impliquée dans les sensations de douleur et démangeaisons. Pour confirmer son rôle, les chercheurs ont exposé des souris génétiquement modifiées pour ne pas produire cette protéine à des produits chimiques allergisants. Ces dernières ne se sont pratiquement pas grattées
Publicité
Une pommade bloquant l'action de cette protéine "TRPV4" , élaborée par les chercheurs, a même permis de réprimer toute sensation de grattage chez ces souris. "TRPV4 est présente sur la surface des cellules, ce qui en fait une excellente cible à atteindre avec des médicaments à application topique", estime le Pr Wolfgang Liedtke qui espère qu'un traitement pourrait émerger pour certaines maladies comme la gale. "De telles études combinées avec le séquençage d'ADN peuvent accélérer l'avènement de la médecine personnalisée et son extension dans l'arène dermato-neurologie", conclut-il.
-il.

Leur étude est parue dans la revue The Journal of Biological Chemistry

Video. Ce petite microbe vit sur votre peau

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité