Choix d'un partenaire : la vraie différence entre l'homme et la femme

Publicité

L'homme et la femme n'ont pas les mêmes critères de choix lors d'une rencontre. L'Université de Concordia explique pourquoi.

Publicité

Si on vous dit d'une même personne que sept personnes la trouvent gentille ou que trois la trouvent méchante, quelle va être votre réaction ? D'après les tests de l'université de Concordia, si vous êtes une femme, l'option négative vous fera hésiter à aborder cette personne. C'est ce qu'on appelle "l'effet de cadrage". Jusqu'ici, il n'était pas démontré que cet effet s'exerçait lors d'une rencontre amoureuse. L'étude menée par Gad Saad, professeur de marketing à Concordia, et Tripat Gill, de l’Université Sir Wilfrid Laurier, en apporte la preuve, surtout chez les femmes. "Lorsqu’il s’agit de choisir leur partenaire, les femmes sont plus à l’écoute de l’information formulée négativement, explique Gad Saad. Cette particularité est attribuable à un phénomène évolutif nommé "théorie de l’investissement parental". Choisir un partenaire qui pourrait manquer d’affection en tant que père ou ne subviendrait pas assez aux besoins de la famille aurait de graves conséquences pour une femme et ses enfants. Nous avons donc émis l’hypothèse que les femmes sont naturellement plus sensibles aux informations énoncées négativement quand elles évaluent un partenaire potentiel."

Lire aussi

Publicité
Et ils l'ont prouvé sur une centaine de participants. Se basant sur six attributs (beauté du corps, du visage, potentiel de gain, ambition, gentillesse et intelligence, ils ont constaté qu'en plus de moins s'intéresser à un partenaire dont la description avait été formulée négativement, les femmes sont encore plus sensibles à l'effet de cadrage quand il s'agit de l'ambition et du potentiel de gain de l'homme. Les hommes se laissent davantage influencer par le cadrage quand il s'agit du physique.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité