Anny Duperey : l’actrice française victime du nouveau Levothyrox®

Anny Duperey : l’actrice française victime du nouveau Levothyrox®©AFP

La comédienne Anny Duperey souffrant d’hypothyroïdie déclare être en proie à de nombreux effets secondaires depuis la mise sur le marché de la nouvelle formule du Levothyrox®. Elle dévoile sa souffrance dans une lettre. 

Publicité
Publicité

"Particulièrement révoltée." C’est le sentiment qu’exprime Anny Duperey dans une lettre datée du 4 septembre 2017 adressée à la presse et à la ministre de la santé Agnès Buzyn et portant sur la nouvelle formule du Levothyrox®. Ce médicament, prescrit contre les troubles de la thyroïde, fait l’objet d’une polémique depuis son changement de formule en mars 2017 qui serait à l’origine de nombreux effets secondaires. L’actrice et romancière française, qui est "traitée depuis une douzaine d’années" par le Levothyrox® pour son hypothyroïdie déclare être elle aussi victime de ce médicament modifié.

Une série d’effets secondaires depuis la nouvelle formule du Levothyrox®

La nouvelle formule n’était pas une surprise : "Je fus avertie par mon pharmacien du changement d’excipient dans le Levothyrox®, ce qui ne m’a aucunement inquiétée, et j’ai continué à le prendre en toute confiance", raconte-t-elle dans sa lettre publiée sur asso-malades-thyroide.fr. Mais peu de temps après, Anny Duperey subit une série d’effets secondaires : malaises "très inquiétants", maux de tête et vertiges, crampes au réveil, faiblesse musculaire, troubles digestifs, épuisement et troubles du sommeil. "Pas une seconde je n’ai pensé qu’ils étaient la conséquence de ce changement de formule ! Aucune méfiance ! Ce n’est que lorsque j’ai lu la pétition mise en ligne dernièrement que j’ai compris ce qui se passait… " avoue-t-elle. La pétition en question, lancée en juin 2017, rassemble à ce jour près de 190 000 signatures et demande aux laboratoires pharmaceutiques de revenir à l’ancienne formule du Levothyrox®.

"Un honteux scandale"

Publicité

Et pour cause, justifie Anny Duperey : "Quand on sait que ce produit est VITAL pour des milliers de personnes, dont on pourrit la vie sans même qu’elles sachent pourquoi on les oblige à subir cela, c’est un honteux scandale". L’actrice poursuit, inquiète pour l’avenir des patients : "Puisque tous nos pays voisins ont refusé cette nouvelle forme catastrophique du Levothyrox®, que les Pays-Bas l’ont abandonné après l’avoir testé, va-t-on favoriser une sorte de 'marché noir de l’ancienne formule' à nos frontières , comme pour le tabac ?" De son côté, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a mis en place un numéro vert* pour l’écoute et le conseil des personnes sous Levothyrox®. L’Agence préconise par ailleurs à ces patients de contacter leur médecin pour réaliser un dosage des hormones thyroïdiennes.

*Le 0 800 97 16 53 , accessible du lundi au vendredi de 9h à 19h.

Publicité

Vidéo. Thyroïde : quand s'inquiéter ?

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité