Œsophagite ulcérée : la définition

L’œsophagite ulcérée est une pathologie digestive caractérisée par l’association d’une inflammation œsophagienne et d’un ulcère de l’estomac. Lorsqu’il n’est pas pris en charge efficacement, l’ulcère duodénal peut avoir un impact considérable sur la digestion.

Publicité

vignette-focus-500x333.jpg© Istock

Œsophagite et ulcère, quels liens?

L’œsophagite correspond à une inflammation de la muqueuse qui tapisse les parois de l’œsophage. Dans la majorité des cas, cette pathologie est causée par un reflux gastrique ou par des remontées acides excessives qui, à terme, altèrent l’intégrité de la paroi œsophagique. En l’absence de prise en charge rapide et adaptée, l’inflammation conduit à la formation d’une lésion au sein de l’œsophage, voire de l’estomac. On parlera alors d’œsophagite ulcérée pour qualifier cette forme de complication.

Publicité
Publicité

Œsophagite ulcérée, quels symptômes?

L’affection digestive rassemblera les signes cliniques de l’œsophagite, ainsi que ceux de l’ulcère duodénal. En plus des brûlures d’estomac induites par la réaction inflammatoire et la production excessive d’acide gastrique, le patient présente des symptômes de nature digestive: dysphagies douloureuses, enrouement, toux persistante, crampes stomacales, troubles gastro-intestinaux (nausées, vomissements…). La plupart du temps, le fait de manger soulagera temporairement les différentes manifestations cliniques de l’œsophagite ulcérée. La mise en œuvre d’un traitement est indispensable pour guérir l’inflammation digestive. Dans la majorité des cas, l’administration d’un inhibiteur de la pompe à protons est préconisée pour stopper la sécrétion d’acide chlorhydrique.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X