Rhume de hanche chez l'adulte, l'enfant : comment le soigner ?

Certifié par nos experts médicaux MedisiteLe rhume de hanche ou synvovite aiguë de la hanche est un motif de consultation fréquent en pédiatrie. Douleurs et boiteries sont les principaux symptômes de cette pathologie sans gravité dans la majorité des cas et qui se guérit avec du repos.
Rhume de hanche chez l'adulte, l'enfant : comment le soigner ?Istock

Définition

Communément appelée rhume de hanche, la synovite aiguë transitoire est une arthrite réactionnelle.

Elle est due à l’inflammation de la membrane qui tapisse l’intérieur de la capsule fibreuse de la hanche et que l’on nomme membrane synoviale. Cette pathologie non contagieuse apparaît le plus souvent avant l'âge de 10 ans, majoritairement chez les garçons.

Le rhume de hanche fait souvent suite à une affection virale (rhume, grippe) et est plus fréquent au printemps et en hiver.

À retenir : le rhume de hanche est la plus fréquente des causes de boiterie chez l’enfant. 

Photo : dessin anatomique de la hanche

 Photo : dessin anatomique de la hanche© Creative Commons

Crédit : Henry Vandyke Carter et un auteur supplémentaire — Henry Gray (1918) Anatomy of the Human Body © CC/Domaine publique : https://commons.wikimedia.org/wiki

Adultes et adolescents peuvent-ils avoir un rhume de hanche ?

« Le rhume de hanche est une maladie de l’enfant » explique le docteur Bertrand Moura, rhumatologue à Paris, attaché à l'hôpital Ambroise Paré. « Chez l’adolescent et l’adulte il s’agit d’un épanchement inflammatoire de hanche dans le cadre d’une pathologie rhumatismale inflammatoire », précise-t-il.

À savoir : la cause principale de douleur de hanche chez l’adulte est l’arthrose de hanche.

Chiffres

Le rhume de hanche ou synovite aiguë transitoire est la première cause de douleur de hanche chez l’enfant de 9 mois à l’adolescence (avec un pic de fréquence entre 3 et 8 ans). Deux enfants sur 1 000 sont concernés chaque année.

Le rhume de hanche touche majoritairement des garçons âgés de 3 à 10 ans (surtout ceux de 4 et 5 ans).

Dans 70 % des cas, le rhume de hanche est précédé d’une infection ORL.

Dans 1 % des cas de rhume de hanche, il s’agit en réalité d’une maladie de Legg-Calvé-Perthès (aussi appelée ostéochondrite primitive de hanche c'est une une pathologie de la hanche touchant les enfants. Elle atteint le noyau ossifié de la tête fémorale).

Symptômes

Le rhume de hanche est d'apparition soudaine et se manifeste par :

  • Une boiterie le plus souvent unilatérale liée à une douleur de la hanche qui peut irradier jusqu’au genou. Parfois, l’enfant n'arrive même pas à poser le pied au sol tellement la douleur est intense.
  • Des mouvements de rotation de la hanche très limités.
  • Une légère fièvre du fait du caractère inflammatoire du rhume de hanche.

Les signes peuvent être moins spécifiques : refus de marcher, pleurs...

À noter : la douleur est absente dans 10% des cas.

Causes

Les causes exactes du rhume de hanche restent encore méconnues. La synovite aiguë transitoire semble survenir après :

  • Une infection virale comme une rhino-pharyngite ou une gastro-entérite, avec un caractère saisonnier (hiver et printemps).
  • Autre hypothèse avancée : le rhume de hanche pourrait être dû à un micro-traumatisme.

Facteurs de risques

Aucun facteur de risque n’a été trouvé si ce n’est le sexe. Les garçons sont beaucoup plus touchés que les filles.

Rhume de hanche : existe-t-il un facteur de risque génétique ?

Il n’a pas été retrouvé dans les études de terrain génétique prédisposant au rhume de hanche.

Personnes à risque

Les garçons entre 3 et 10 sont plus à risque d’avoir un rhume de hanche.

Rhume de hanche : le sport est-il un facteur de risques ?

Réponse du Dr Bertrand Moura, rhumatologue à Paris, attaché à l'hôpital Ambroise Paré :

« Les garçons sportifs sont probablement plus touchés. »

Durée

Les symptômes du rhume de hanche régressent spontanément en 5 à 8 jours. Un contrôle radiologique régulier est nécessaire afin de s'assurer que tout rentre dans l'ordre. Le rhume de hanche présente rarement des complications et l'enfant ne garde pas de séquelles dans la majorité des cas. Les risques de rechutes sont rares : un cas sur dix environ.

Contagion

Le rhume de hanche est une pathologie non contagieuse.

Qui, quand consulter ?

Le rhume de hanche est généralement un problème bénin qui ne nécessite pas de traitement particulier. Il faut simplement éviter de trop solliciter l'articulation, et pour cela, laisser l'enfant au lit pendant quelques jours.

Cependant, pour éviter de passer à côté d'un problème plus grave, il est néanmoins conseillé de voir un médecin rhumatologue. Celui-ci peut prescrire des anti-inflammatoire et des antalgiques de façon à calmer la douleur en cas de rhume de hanche.

Complications

Habituellement, le rhume de hanche n’engendre pas de complications : les symptômes du rhume de la hanche (boiterie plus ou moins marquée, douleur) disparaissent en quelques jours avec du repos et des médicaments antalgiques ou anti-inflammatoires.

Toutefois, dans 10 % des cas environ, le rhume de la hanche entraîne une complication du type coxa magna. Il s’agit d’un trouble de la croissance osseuse, caractérisée par une hypertrophie de la tête fémorale.

Quelles sont les conséquences d'un coxa magna ?

La coxa magna peut éventuellement entraîner une dysplasie acétabulaire (déformation de la hanche) et une subluxation (déplacement d’un des os de l’articulation). A long terme, elle peut également favoriser l’apparition de l’arthrose de la hanche, aussi appelée coxarthrose. Un bon suivi médical et la mise en place d’un traitement approprié, variable selon l’importance des complications, permettent cependant de limiter les risques pour l’enfant.

À savoir : un rhume de hanche mal soigné peut aboutir à une boiterie à l'âge adulte et à la nécessité de poser une prothèse de hanche.

Photo : radiographie d'une prothèse de hanche droite 

Photo : radiographie d'une prothèse de hanche droite© Creative Commons

Crédit : X-ray Image. Photographer: Unknown. — from NIH Here. Credit: NIADDK, 9AO4 (Connie Raab-contact); NIH. © CC/Domaine publique : https://commons.wikimedia.org/wiki

Examens et analyses

En présence de boiterie liée à une douleur de hanche chez l’enfant :

  • Une radiographie.
  • Une échographie. « C’est l’examen clé qui montre la présence de liquide dans la hanche », explique le Dr Bertrand Moura.
  • Des examens complémentaires comme une échographie ou une numération formule sanguine peuvent être effectués.

« En fonction du contexte, une ponction peut être réalisée pour analyser le liquide », indique le rhumatologue. Cela pour voir s’il s’agit d’une arthrite septique (infection).

À quoi sert le diagnostic différentiel principal ?

Le diagnostic différentiel principal (méthode qui permet de différencier une maladie d'autres pathologies ayant des symptômes proches ou similaires) doit être fait avec la maladie de Legg-Calvé-Perthes, qui survient dans la même tranche d'âge.

Un enfant ayant reçu un diagnostic de synovite aiguë transitoire doit avoir une radiographie de bassin (incidence de Lowenstein) six à huit semaines plus tard pour exclure une maladie de Legg-Calvé-Perthes débutante.

L'ostéochondrite primitive de la hanche ou maladie de Legg-Calvé-Perthes est une affection, qui survient le plus souvent chez le garçon entre 4 et 9 ans. Elle est de cause inconnue et est unilatérale dans 90% des cas.

Qu'est-ce qu'une maladie de Legg-Calvé-Perthes ?

Réponse du Dr Bertrand Moura, rhumatologue à Paris, attaché à l'hôpital Ambroise Paré :

« C’est une sorte d’arthrose localisée chez l’enfant ».

Quelles sont les autres causes de douleur aiguë de hanche chez l’enfant ?

Les examens réalisés permettent d’éliminer d’autres causes de douleur aiguë de hanche chez l’enfant et nécessitant une prise en charge urgente : fracture, ostéochondrite (atteintes au niveau de l'os et du cartilage), épiphysiolyse (destruction du cartilage de la hanche), infection, tumeur).

Traitements

Dès l’apparition des symptômes et après avoir écarté toute autre pathologie pouvant être à l’origine des douleurs, le traitement du rhume de hanche repose sur :

  • La mise au repos (en position allongée) pendant une semaine. Durant cette période, la marche est fortement déconseillée.
  • La prise d’anti-inflammatoires et d’antalgiques.
  • L’hospitalisation avec mise de la jambe concernée en traction en présence d’une importante raideur et si l’enfant ressent des douleurs violentes. Un appareillage permet de maintenir la hanche en traction afin de soulager la pression qui s’exerce sur l’articulation.

Rhume de hanche : pouquoi ne faut-il plus marcher ?

Réponse du Dr Bertrand Moura, rhumatologue à Paris, attaché à l'hôpital Ambroise Paré :

« L’enfant ne doit pas marcher pour ne pas abimer le cartilage ».

Prévention

Les causes du rhume de hanche n’étant pas connues, il n’est pas possible de prévenir cette affection.

Comment prévenir la récidive du rhume de hanche ?

Afin de limiter le risque de récidive de rhume de hanche qui reste rare, il est préférable d’éviter le sport pendant quelques semaines après l'affection.

Sites d’informations et associations

La rhumatologie pour tous Société Française de Rhumatologie

https://public.larhumatologie.fr/

Site orthopédie pédiatrique belge

http://www.orthopedie-pediatrique.be/index.php/fr/orthopedie-pediatrique/membre-inferieur/hanche/rhume-de-hanche

Source(s):

Cahuzac J.P.Les boiteries entre 6 et 15 ans. In : du symptôme au diagnostic. C. Bonnard, H. Bracq. Monographie du GEOP. Sauramps médical, Montpellier 2000 : 89-98.

Item 299 : Boiterie et trouble de la démarche chez l’enfant

COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie

Campus rhumatologie

http://campus.cerimes.fr/rhumatologie/enseignement/rhumato36/site/html/2.html

Raphaëlle Vialle, Rhume de hanche,  DESC de chirurgie pédiatrique, session de mars 2011, Paris

http://www.sofop.org/Data/upload/images/file/mars_2011/TO/transcient_synovitis.pdf