Rage de dents : que faire pour calmer cette douleur dentaire ?

Certifié par nos experts médicaux MedisiteLa rage de dents est un des motifs de consultation en urgence chez le dentiste. Quand parle-t-on de rage de dents ? Quels sont les traitements ?

Définition : qu’est-ce qu’une rage de dents ?

On parle de rage de dents pour qualifier une douleur dentaire très intense qui survient de façon brutale. Le terme médical de la rage de dent est la pulpite, qui correspond à une inflammation de la pulpe dentaire (partie interne de la dent qui comprend le nerf).

Généralement provoquée par une carie ou par une infection dentaire, cette forte douleur dentaire souvent insupportable nécessite une prise en charge immédiate pour être soulagée.

Quels sont les symptômes d’une rage de dents ?

Une rage de dents se manifeste par :

  • Des douleurs très violentes, soudaines, pulsatiles, transitoires ou continues. La douleur peut se propager à l’oreille, à la mandibule, au cou.
  • Ces douleurs empêchent de dormir.
  • Elles sont aggravées par le décubitus dorsal (position couchée)
  • Parfois un goût désagréable en bouche (s’il y a un abcès).
  • Parfois un gonflement douloureux de la joue (signe d’abcès).
  • Parfois un peu de fièvre (en cas d’abcès dentaire).
  • Une majoration de la douleur au contact du chaud (lorsqu’il y a mortification de la dent avec présence de gaz de nécrose).

Comment reconnaître une rage de dents ?

La pulpite provoque des douleurs intenses, pulsatiles, une hypersensibilité au chaud, au froid et au sucré, et parfois une légère fièvre, un gonflement de la joue, un goût métallique dans la bouche (dû à la présence de pus) si un abcès est présent.

Rage de dents : pourquoi a-t-on plus mal allongé ?

Réponse du Dr Christophe Lequart, chirurgien-dentiste et porte-parole de l'UFSBD (Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire) :

« En position allongée on a plus de sang au niveau de la tête et donc un afflux de sang au niveau de la pulpe inflammée  ».

Rage de dents : quelles sont les causes ?

La rage de dents traduit l’inflammation de la pulpe de la dent (partie centrale qui rassemble les nerfs et les vaisseaux sanguins), suivie d’une infection due à la pénétration de bactéries dans les tissus. On parle aussi de "pulpite" et de "nécrose pulpaire" (perte de la vitalité de la dent). La pulpite peut être réversible ou irréversible.

Elle peut être causée par une carie qui n’a pas été soignée à temps, une affection liée à une dent cassée ou abîmée, ou encore à une dent de sagesse en évolution.

Quelle est la cause la plus fréquente de rage de dents ?

La carie qui atteint la pulpe est la cause la plus fréquente de la rage de dents.

« C’est le processus de la carie qui se développe de l’extérieur pour progresser vers l’intérieur de la dent. Le premier stade est celui de la déminéralisation de l’émail. Cette formation de carie sur l’émail est indolore. Au stade 2, la carie progresse sur la dentine (ou ivoire). Apparaissent des douleurs lors de contact avec du froid. Si la carie n’est pas soignée, elle s’approche de la pulpe de la dent, vers le nerf dentaire. Lorsque la carie touche la pulpe, c’est le stade de pulpite. Les douleurs sont intenses », explique le Dr Christophe Lequart. Et de poursuivre : « Si la pulpite n’est pas traitée cela aboutit à la mortification, c’est-à-dire la perte de vitalité de la dent, avec un risque de formation d’un abcès dentaire ».

Illustration : pulpite (la carie gagne la pulpe dentaire) 

Qu'est-ce qu'un abcès péri-apical ?

Le stade 4 de la carie est le stade de nécrose pulpaire et d’abcès dentaire. La formation d’un abcès péri-apical (accumulation de pus autour de la racine de la dent) entraîne une douleur intense, lancinante.

Qu'est-ce qu'un abcès parondontal ?

Une rage de dents peut être due à un abcès parodontal (sur la gencive) suite à une parodontite ou un bourrage alimentaire entre deux dents.

Un traumatisme peut-il donner une rage de dents ?

Des chocs ou des traumatismes dentaires peuvent entraîner une inflammation de la pulpe.

Comment reconnaître une rage de dents due à un choc ?

Réponse du Dr Christophe Lequart, chirurgien-dentiste et porte-parole de l'UFSBD (Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire :

« Si une fracture est proche de la pulpe, la personne ressent une douleur au froid. Si la fracture touche la pulpe, il y a une pulpite ».

Pourquoi une dent de sagesse peut-elle donner une rage de dents ?

Une rage de dents peut être due à une dent de sagesse qui pousse à travers le tissu de la gencive provoquant une inflammation des tissus : une péricoronarite. Cela concerne plus souvent les jeunes adultes chez lesquels les dents de sagesse poussent.

Une extraction dentaire peut-elle entraîner une rage de dents ?

L'alvéolite ou inflammation de l’alvéole (cavité dans la mâchoire dans laquelle est fixée la dent) survient deux à trois jours après une extraction dentaire.

Quelles sont les autres causes de rage de dents ?

Une rage de dent peut aussi provenir d’un ulcère buccal au niveau de la gencive, d’un tassement alimentaire (aliments coincés entre deux dents).

Rage de dents : quels sont les facteurs de risque ?

Une mauvaise hygiène dentaire et ou un suivi non régulier par un chirurgien-dentiste sont les principaux risques de rage de dent.

La consommation d’alcool, le tabagisme et une mauvaise hygiène alimentaire (consommation de sucre en excès, de sodasgrignotages) favorisent les maladies bucco-dentaires dont les caries, qui peuvent être à l’origine d’une rage de dents.

 Photo : carie dentale

Rage de dents : quelles sont les personnes à risque ?

La rage de dents peut concerner les enfants et les adultes.

Pourquoi les personnes âgées sont-elles plus à risques de rage de dents ?

« Les personnes âgées, surtout les personnes âgées dépendantes ont plus de risques d’avoir des lésions carieuses, cela pour plusieurs raisons : elles ont une moins bonne hygiène bucco-dentaire à cause de problèmes de mobilité des membres supérieurs, elles ont moins de salivation, or la salive a pour rôle de neutraliser les acides et de reminéraliser l’émail des dents, une moins bonne hydratation et sucent souvent des bonbons pour lutter contre l’effet de sécheresse dans la bouche », explique le Dr Christophe Lequart.

Jeunes enfants : attention à ne pas confondre rage de dents et poussée dentaire

La poussée dentaire peut entraîner des douleurs, car la dent perce à travers la gencive. Il ne s’agit pas d’une rage de dents. L’administration de Paracétamol est conseillée pour soulager l’enfant.

Rage de dents : quelle est sa durée ?

Une rage de dent doit être traitée rapidement, elle peut entraîner des complications graves.

Contagion : une rage de dents peut-elle se transmettre ?

Une carie – souvent à l'origine de la rage de dents –, n'est pas contagieuse en elle-même. En revanche les bactéries qui en sont à l'origine sont, elles, transmissibles. Et il est donc possible de transmettre le microbe responsable de la carie et de la rage de dents à terme.

Rage de dents : quelles sont les complications ?

Une pulpite non soignée peut dégénérer en abcès dentaire. L’abcès dentaire ne guérit pas spontanément. Il nécessite un traitement rapide car, s’il n’est pas soigné, les complications suivantes peuvent être extrêmement graves :

  • Une parodontite, inflammation des tissus qui soutiennent la dent.
  • Une infection des sinus.
  • Une septicémie.
  • Un coma dû à une infection du cerveau.
  • Une angine de Ludwig (infection potentiellement fatale des tissus de la partie inférieure de la bouche).
  • Une infection des valvules cardiaques ou endocardite qui peut causer le décès

Qui et quand consulter : un médecin ou un dentiste ?

Une douleur dentaire importante doit faire consulter au plus vite un chirurgien-dentiste. « Seul un geste technique du chirurgien-dentiste peut calmer la douleur », informe le Dr Christophe Lequart.

À savoir : il faut absolument consulter un chirurgien-dentiste même si la douleur s’est calmée, afin de déterminer la cause de la rage de dents et de prévenir son évolution. En effet, une rage de dents non soignée évolue généralement en abcès.

Rage de dents : quels examens et analyses ? 

Le chirurgien-dentiste effectue un examen clinique pour trouver la cause d’une rage de dents laquelle est souvent la présence d’une carie ou d’un abcès dentaire.

Comment calmer et soulager une rage de dents ?

Pour soulager efficacement la douleur liée à une rage de dent, il faut prendre des médicaments analgésiques :

  • Le paracétamol (Doliprane® par exemple) en première intention.
  • Si la douleur persiste, on peut associer paracétamol et codéine (codoliprane).

Mais attention, la prise de codéine peut entraîner une somnolence et une dépendance. Il ne faut pas en prendre durant plus de 48 h (en attendant d’aller consulter le dentiste).

Vous pouvez prendre jusqu’à 6 comprimés de 500 mg par jour de l’un ou l’autre de ces médicaments antalgiques.

Rage de dents : quels sont les médicaments contre-indiqués ?

Réponse du Dr Christophe Lequart, chirurgien-dentiste et porte-parole de l'UFSBD (Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire :

« Il vaut mieux éviter de prendre de l’aspirine car dans certains cas il faut extraire la dent et l’aspirine favorise les saignements. En ce qui concerne les anti-inflammatoires (de type Ibuprofène), les avis sont partagés. Ils peuvent masquer une infection du fait de l’activité anti-inflammatoire avec un risque majeur de septicémie ».

Pourquoi la glace soulage-t-elle les douleurs dentaires ?

Utiliser de la glace ou des glaçons contre une douleur dentaire peut aider en urgence sur une douleur d’origine inflammatoire, la glace empêchant l’influx de la douleur de circuler.

À noter : attention, l’application de la glace doit s’effectuer dans un linge placé sur la joue.

Comment calmer une rage de dents en pleine nuit ?

En plus de la prise d’analgésiques, quelques remèdes peuvent apporter un léger soulagement, même de courte durée.

  • Les clous de girofle 

Le clou de girofle aide à combattre la douleur de la rage de dents. En effet, il a des vertus antalgiques et antiseptiques. Pour cela, il faut prendre deux ou trois clous de girofles, les ramollir avec la salive sous la langue, puis les placer contre la dent qui fait mal, en serrant doucement les mâchoires pour extraire le jus des clous de girofle.

  • Une poche de glace

Le froid a des vertus anesthésiques et anti-inflammatoires. Les glaçons, mis dans un sac plastique ou dans un gant de toilette, puis placés contre la joue à l’endroit de la douleur, sont efficaces contre le mal de dents. L’opération peut être renouvelée aussi souvent que nécessaire.

  • Des bains de bouche à l’eau salée

L’eau salée est désinfectanteastringente et anti-inflammatoire. La douleur dentaire peut être un peu calmée. Pour faire ce bain de bouche, mélangez une cuillère à café de sel marin dans un grand verre d’eau et faites un gargarisme pendant une trentaine de secondes, puis recrachez. Renouvelez ce gargarisme plusieurs fois dans la nuit.

  • Des bains de bouche classiques

Si la douleur provient de la gencive, vous pouvez essayer les bains de bouche qui, en plus de nettoyer la cavité buccale grâce à leurs propriétés antibactériennes, vont apaiser la douleur.

Rage de dents : quels sont les traitements ?

  • Le traitement de la rage de dents consiste à soigner la carie, afin d’éviter que cela dégénère en abcès dentaire, voire, selon la gravité des cas, à dévitaliser la dent (c’est-à-dire retirer le nerf). « Lorsque la pulpite est réversible, on peut stopper l’inflammation et reconstruire la dent. Lorsque la pulpite est irréversible, nous sommes obligés de dévitaliser la dent, c’est-à-dire d’éliminer les vaisseaux et les nerfs sous anesthésie locale, de désinfecter et d’obturer les canaux dentaires, en un temps, et de reconstruire la dent dans un deuxième temps », explique le Dr Christophe Lequart.

Dans quels cas pose-t-on un couronne dentaire ?

Réponse du Dr Christophe Lequart, chirurgien-dentiste et porte-parole de l'UFSBD (Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire) :

« La dévitalisation intervient lorsque la carie a un volume important. Après reconstitution de la dent, on réalise une couronne pour éviter qu’elle ne se fracture sous les forces de mastication ».

  • Le spécialiste peut aussi prescrire des antibiotiques

Différents antibiotiques peuvent être prescrits en cas d'abcès dentaire (amoxicillineazithromycinemétronidazoleclarithromycine ou encore roxithromycine et clindamycine). Précision du Dr Christophe Lequart, chirurgien-dentiste et porte-parole de l'UFSBD (Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire) : « Leur prescription n’est pas systématique et se fait au cas par cas en fonction de la situation clinique et des antécédents médicaux du patient ».

  • Des analgésiques sont prescrits contre la douleur :

Le chirurgien-dentiste peut prescrire des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), du paracétamol, parfois associé à la codéine.

Quels sont les traitements des autres causes de rage de dents ?

  • « En cas de pulpite liée à une fracture de la dent, si la prise en charge est très rapide, nous allons pouvoir conserver la vitalité de la dent en réalisant un coiffage pulpaire, avec certains matériaux (biocéramique). Lorsque cela n’est pas possible, nous réalisons une dévitalisation, puis en fonction du volume de la fracture une couronne pourra être confectionnée », explique le Dr Christophe Lequart.
  • En cas de bourrage alimentaire, le chirurgien-dentiste retire ce qui est coincé entre deux dents et nettoie la zone avec une solution antiseptique.
  • Les péricoronarites (inflammation de la gencive recouvrant la couronne d'une dent partiellement sortie) sont traitées par des bains de bouche 3 ou 4 fois par jour avec de la chlorhexidine (un antiseptique).

Quels sont les traitements pour soulager une rage de dents chez les jeunes enfants ?

Les douleurs dentaires de l’enfant peuvent être soulagées avec du paracétamol. Chef les bébés, des anneaux de dentition froid peuvent être proposés à mordiller.

Prévention : comment éviter une rage de dents ?

Les bonnes règles d'hygiène sont le meilleur moyen pour lutter contre les caries et maladies parodontales et donc d’éviter des rages de dent.

Les principales recommandations pour une bonne santé bucco-dentaire sont :

  • 2 brossages par jour matin et soir pendant 2 mn. 
  • L'utilisation d'un dentifrice fluoré.
  • L'utilisation du fil dentaire et/ou de brossettes interdentaires à chaque brossage.
  • Une visite au moins 1 fois par an chez le chirurgien-dentiste et cela dès l'âge de 1 an, et dès qu’il y des douleurs.
  • Une alimentation variée et équilibrée.
  • Et, en complément, l'utilisation d'un bain de bouche et la mastication d'un chewing-gum sans sucres pendant 20 mn ou le rinçage de la bouche avec un verre d'eau après chaque prise alimentaire. 

Sites d'informations et associations

Union Française de la Santé Bucco-Dentaire, UFSBD :

https://www.ufsbd.fr/espace-grand-public/

Source(s):

Union Française de la Santé Bucco-Dentaire, UFSBD

https://www.ufsbd.fr/espace-grand-public/

Support de Cours (Version PDF) - Item 256 : Lésions dentaires etgingivalesCollège hospitalo-universitaire français de chirurgie maxillo-faciale etstomatologie

 

http://campus.cerimes.fr/chirurgie-maxillo-faciale-et-stomatologie/enseignement/stomatologie9/site/html/cours.pdf

Santé bucco—dentaire, Médecin de 1er recours et problèmes dentaires fréquents, Université de Genève

https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/documents/colloques_MPR/140911_pathologiesdures.pdf

Manuel MSD, Pulpite, James T. Ubertalli, DMD, Hingham, MA

https://www.msdmanuals.com/fr/professional/troubles-dentaires/pathologies-dentaires-fr%C3%A9quentes/pulpite

 

Voir plus