Une mycose génitale peut-elle contaminer d'autres parties du corps ?

Publié le 22 Juillet 2018 par La Rédaction Médisite
Si le terme "mycose" est aussi bien employé pour qualifier une affection gynécologique qu’une infection fongique touchant la peau ou encore le visage, le type de champignon concerné est pourtant différent.
Publicité

vignette-focus-500x375.jpg© Istock

La mycose génitale, quelles causes?

Dans la grande majorité des cas, la mycose génitale – qu’elle concerne l’homme ou la femme – résulte de la prolifération anormale d’un champignon appelé Candida Albicans. Ce dernier est naturellement présent dans la flore génitale au sein de laquelle il assure différentes fonctions. Mais sous l’effet de divers facteurs extérieurs tels que l’humidité, la chaleur ou encore le stress, la levure est susceptible de se multiplier de manière anarchique, occasionnant, de fait, une inflammation et des démangeaisons.

Publicité
Publicité

Quelles sont les différences avec les autres mycoses cutanées?

Pieds, ongles, poils… Les mycoses cutanées peuvent se développer un peu partout sur le corps humain. Mais à la différence des mycoses génitales, elles sont principalement provoquées par les dermophytes. Il s’agit de champignons filamenteux qui se transmettent par contact direct ou indirect avec une personne préalablement contaminée. Certes, certaines infections cutanées peuvent également être induites par Candida albicans, mais ce type de situation reste très minoritaire. Le risque qu’une mycose vaginale contamine d’autres régions corporelles est donc très faible. Par contre, une mycose à l’orteil peut, elle, s’étendre à d’autres orteils, aux ongles, voire au pied. Il est donc indispensable de consulter un médecin pour mettre en œuvre un traitement antifongique adapté.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X