Descente d'organe : qu'est-ce que la cystocèle ?

La cystocèle est un début courant de descente d’organes (prolapsus) chez la femme. Apprenez à identifier les premiers symptômes de la descente d’organe et consultez au moindre doute : une prise en charge rapide prévient les complications.
©iStockIstock

La cystocèle, le commencement de la descente de la vessie

La cystocèle désigne une hernie de la vessie, c’est-à-dire le déplacement d’un segment ou de la totalité de la vessie hors de son emplacement naturel. Dans la grande majorité des cas, la vessie fait saillie à l’intérieur du vagin. On parle plus précisément de "colpocèle antérieure", qui marque le début de la descente d’organe. Dans les formes les plus sévères, l’utérus peut aussi "descendre" à la suite de la vessie : c’est le prolapsus utérin. La descente d’organe est liée à une fragilisation des muscles pelviens, notamment favorisée par l’accouchement, le surpoids et les bouleversements hormonaux de la ménopause.

Symptômes de la descente d’organe et traitement

Les premiers symptômes de la cystocèle sont généralement des difficultés à uriner correctement et de l’incontinence d’effort ("fuites" involontaires provoquées par l’effort, mais aussi la toux et les éternuements). Sans prise en charge, la vessie peut continuer à descendre, entraînant une sensation de pesanteur dans le bas-ventre et une gêne pendant la marche… Au tout premier stade, des séances de rééducation périnéale peuvent réduire la cystocèle. Une descente de vessie avancée peut, quant à elle, être corrigée par une opération.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :
La rédaction vous recommande sur Amazon :