Grippe intestinale, quels signes ?

C’est au terme d’une période d’incubation comprise entre 24 et 72 heures après la transmission du virus que les premières manifestations de la grippe intestinale surviennent.

Dans la majorité des cas, la maladie se manifeste par des crises diarrhéiques de plus ou moins forte intensité auxquelles peuvent être associés d’autres signes gastro-intestinaux tels que des nausées et des vomissements. Mais contrairement à ce que le terme "grippe" peut laisser entendre, la gastro-entérite n’entraîne pas de courbatures musculaires généralisées comme cela peut être le cas dans le cadre d’une grippe saisonnière.

Grippe intestinale, quels traitements ?

Généralement, la grippe intestinale guérit spontanément en quelques jours. Comme la plupart des maladies d’origine virale, cette infection ne requiert pas l’administration d’antibiotiques.

Toutefois, un traitement spécifique peut être mis en œuvre afin d’atténuer les symptômes les plus inconfortables. En cas de fièvre, des médicaments antipyrétiques sont préconisés tandis que des ralentisseurs du transit ou des pansements intestinaux permettront de soulager les troubles gastro-intestinaux.

En outre, il est impératif de maintenir une bonne hydratation corporelle afin de compenser les pertes hydriques occasionnées par la diarrhée et/ou les vomissements.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.