Oreille qui siffle : les remèdes de grand-mère

Avoir les oreilles qui sifflent ne traduit pas nécessairement un problème grave. Aussi, si la cause du sifflement d’oreille est bénigne, il est possible de mettre en place des solutions simples et efficaces. Voyons quels remèdes de grand-mère permettent de régler ce problème qui peut rapidement devenir pénible s’il dure trop longtemps.
Istock

Identifier l’origine du sifflement d’oreille

L’hypertension est parfois responsable de l’oreille qui siffle. Cela est dû à la pression artérielle, qui, sur des artères ayant perdu de leur souplesse, permet de percevoir les pulsations cardiaques au niveau de l’oreille. Il faudra dans ce cas se tourner vers son médecin, puisque c’est lui qui sera le plus à même de traiter ce problème. Ce sera aussi au médecin d’intervenir si ce sont des traitements médicamenteux qui sont à l’origine des acouphènes. C’est parfois le cas avec des antihypertenseurs tels que les diurétiques, les bêtabloquants, les IEC (inhibiteurs de l'enzyme de conversion), etc. À noter que la fatigue peut aussi être à l’origine d’un sifflement d’oreille.

Traitement homéopathique du sifflement d’oreille

L’homéopathie peut se révéler extrêmement intéressante pour lutter contre certains sifflements d’oreille. Vous pouvez notamment utiliser Chininum sulfuricum et Natrum salicylicum en 9 CH en prenant cinq granules de chaque trois fois par jour (notamment lorsque les acouphènes s’accompagnent de vertiges). Si les acouphènes se manifestent sous forme de crises, tournez-vous plutôt vers Colocynthis en 30 CH en prenant trois granules chaque demi-heure, puis en espaçant les prises en fonction de l’amélioration des symptômes.

Remèdes de grand-mère en cas d’oreille qui siffle

Il existe aussi des remèdes de grand-mère basés sur diverses plantes qui possèdent des vertus utiles en cas de baisse de l’audition. C’est le cas du jus d’oignon, qu’on récupère en pressant un oignon préalablement coupé en dés. Ensuite, il ne vous reste qu’à tremper une mèche de coton dans ce jus et de la placer dans l’oreille pour que ses antioxydants et ses composés sulfurés agissent. Vous pouvez aussi utiliser du ginkgo biloba, une plante connue pour sa capacité à favoriser la circulation du sang au niveau cérébral. Utilisez-la sous forme d’infusion ou prenez des gélules de 120 mg de ginkgo. Vous pouvez aussi boire des tisanes d’aubépine et de mélisse. Ces plantes sont capables de lutter contre la tachycardie, mais aussi, et c’est là tout leur intérêt, contre les troubles du sommeil et le stress qui sont des causes fréquentes de sifflements d’oreille.

Huiles essentielles en cas d’oreille qui siffle

Enfin, il est possible d’utiliser diverses huiles essentielles en cas d’oreille qui siffle. L’idéal est de les combiner pour optimiser leur efficacité. On peut ainsi associer l’HE d’hélichryse italienne à celle de patchouli et à celle de petit grain bigarade en rajoutant un petit peu d’HE de basilic. Dynamisez le mélange en secouant énergiquement le flacon et mettez quelques gouttes sur le pourtour de l’oreille. En revanche, n’introduisez jamais de gouttes dans l’oreille, car les huiles essentielles peuvent être agressives pour la fragile muqueuse qui la tapisse.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :