XGEVA® : risque de second cancer avec ce médicament

L'ANSM publie un communiqué s'adressant aux médecins afin d'avertir d'une hausse du risque de développement d'un second cancer primitif chez les personnes atteintes d'un premier cancer traités avec le médicament XGEVA®. 

Publicité
Publicité

Dans une lettre destinée à informer les professionnels de santé relayée par l'ANSM, les experts avertissent des risques de développement d'un second cancer primitif avec un traitement. "Dans des études cliniques, des cas de second cancer primitif ont été rapportés plus fréquemment chez des patients présentant un cancer avancé traité par XGEVA® (denosumab) que chez ceux traités par acidezolédronique", expliquent les auteurs du communiqué. Pour rappel : un cancer primitif est la naissance de cellules cancéreuses dans un organe bien précis, par la suite s'il y a des métastases les cellules cancéreuses peuvent se développer dans d'autres tissus ou organes c'est ce qu'on appelle les cancers secondaires.

Une hausse du nombre de cancer liée à ce traitement

Publicité
Publicité

Après analyse, les médecins se seraient rendu compte que le nombre de cas de second cancer primitif était de 1,1% chez les patients traités avec le traitement en question contre seulement 0,6% avec un autre appelé acide zolédronique. "Aucun profil particulier de type de cancer ou de groupe de cancer relié au traitement n’a été mis en évidence", ajoutent les auteurs du communiqué. Le XGEVA est un médicament prescrit pour la prévention des complications osseuses chez les personnes touchées par des tumeurs solides avec métastases osseuses et pour les personnes à maturité squelettique touchées par des tumeurs osseuses à cellules géantes dont une ablation chirurgicale entraînerait un danger mortel.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés