Angine de poitrine - Angor

Angine de poitrine - Angor
Publicité
Publicité

Angor

L’angor ou angine de poitrine se manifeste par des douleurs intermittentes situées typiquement derrière le sternum, serrant le thorax, irradiant parfois vers le bras gauche et la mâchoire.

La « crise d’angor » est souvent provoquée par un effort physique (surtout par temps froid), on parle alors d’angor d’effort. Dans sa forme habituelle elle disparaît dans les 2 à 3 minutes qui suivent l’arrêt de l’effort.

Publicité

L’angor est provoqué par une mauvaise oxygénation du cœur par ses artères nourricières, les coronaires.

Dans de nombreux cas, mais pas toujours néanmoins, l’angor est en rapport avec un athérome (dépôts de cholestérol au sein d’une « plaque d’athérome », diminuant le calibre des artères coronaires et donc le débit de sang et d’oxygène qui y circule.

A savoir

Publicité
L’angor ne doit jamais être négligé ; c’est le signe de l’existence d’un trouble cardiaque risquant, s’il n’est pas correctement pris en charge, d’être à l’origine de complications graves : insuffisance cardiaque, troubles du rythme, infarctus du myocarde.

Attention : parfois, la gène à l’effort est ressentie comme un blocage respiratoire plus qu’une douleur proprement dite.

Essentiel : une crise d’angor survenant au repos est de mauvais pronostic, car elle peut précéder un infarctus. Elle impose une consultation médicale urgente.

De même, une douleur d’angor prolongée (plus de 20 minutes) et/ou non soulagée par les médicaments spécifiques impose une consultation d’urgence (possible infarctus)

Ce qu’il faut faire

L’angor exige un suivi médical régulier, un bilan cardiologique complet et la mise en route d’un traitement (ou une modification en cas de traitement antérieur) en cas de besoin.

Le médecin prescrit en général un traitement de fond à prendre en permanence et un médicament particulier à prendre uniquement en cas de crise (le plus souvent un spray)

Il faut arrêter tout tabagisme.

Diminuer son poids s’il est trop élevé.

Si le taux de cholestérol et/ou le niveau de la pression artérielle est/sont trop élevé(s), un traitement adapté sera nécessaire (régime et/ou médicaments)

Un angor chez un diabétique doit être pris en charge de manière particulièrement énergique.

Pour en savoir plus : fiche sur l’angine de poitrine dans un site médical universitaire (Grenoble).

Août 2006

  • RégimeÉquilibré
  • RégimeHypocalorique
  • RégimeHyperprotéiné
  • RégimeIndex
    glycémique bas

Je maigris avec le régime
qui me convient !

 
cm
kg
* champs obligatoires
Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité