Ballonnements intestinaux : 3 causes possibles

Les ballonnements résultent d’une accumulation excessive de gaz au sein des intestins. Source d’inconfort, voire d’une véritable gêne, ce trouble digestif peut avoir de multiples origines. La grossesse en est l’une d’entre elles.
Publicité
Publicité

5744528-inline-500x388.jpg© Istock

Ballonnements intestinaux : la grossesse

Les ballonnements intestinaux font partie de la longue liste des maux qui peuvent survenir en début de grossesse. Dans ce cas précis, c’est l’augmentation du taux de progestérone qui va entrainer un relâchement des muscles lisses présents au sein du système digestif. Ces structures musculaires étant moins efficaces, la digestion chez la femme enceinte va être plus lente. Résultat : les aliments vont avoir plus de temps pour fermenter et les gaz vont s’accumuler, provoquant alors des gargouillis dans le ventre.

Publicité
Une alimentation déséquilibrée

Le régime alimentaire influe considérablement sur la santé digestive. Certains produits, en effet, vont avoir tendance à accroître la formation des gaz intestinaux. C’est le cas notamment des féculents, des crudités ou encore des choux. Les boissons gazeuses et alcoolisées peuvent également occasionner ce type de trouble. Pour lutter contre ces désagréments, il est conseillé de réduire les apports en produits gras et sucrés au profit d’une alimentation plus riche en protéines et en produits laitiers. En outre, le fait de manger lentement et de mastiquer consciencieusement permet également de limiter les ballonnements.

Une infection

La gastro-entérite est l’une des infections du système digestif les plus fréquemment diagnostiquées. D’origine virale, cette pathologie est extrêmement contagieuse et se propage sous la forme d’épidémie au sein des collectivités (écoles, crèches…). Bénigne, cette affection provoque une irritation des muqueuses intestinales qui va se traduire par des symptômes gastro-intestinaux : nausées, vomissements, ballonnements, diarrhée… Certaines infections peuvent toutefois avoir une origine bactérienne. C’est le cas, notamment, de la parasitose intestinale caractérisée par la présence de vers dans le système digestif.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité