Sevrage tabagique : les premiers symptômes

Sevrage tabagique : les premiers symptômes©iStock

Difficile lorsque l’on est un fumeur régulier de se passer de cette cigarette que l’on fume après les repas ou le soir avant de se coucher. Pourtant, cela n’est un secret pour personne : l’addiction au tabac met en grave danger la santé. Lorsque l’on décide d’arrêter, il faut être très motivé, se faire éventuellement aider... et connaître les symptômes du sevrage. 

Publicité
Publicité

Comment arrêter de fumer ?

Lorsqu’une personne souhaite arrêter de fumer, il est en général compliqué de le faire du jour au lendemain : l’addiction provoquée par la nicotine se ressent aussi bien physiquement que mentalement et un ex-fumeur peut vite être à nouveau tenté de s’allumer une cigarette. Aujourd’hui, de nombreuses méthodes existent pour se sevrer en douceur : patchs, pastilles de nicotine, cigarettes électroniques avec taux de nicotine réduit... Mais d’autres fumeurs préféreront arrêter brutalement ou passer par des techniques telles que l’hypnose afin de ne pas rechuter. Il faut pourtant savoir que l’arrêt du tabac peut avoir différents effets sur le corps.

Les symptômes du sevrage tabagique

Publicité

Une fois qu’un fumeur a décidé d’arrêter, le sevrage peut durer plus ou moins longtemps et déclencher différents symptômes. Il est d’abord possible qu’il se mette à manger plus, la nicotine ayant un effet coupe-faim. Il peut aussi se montrer plus anxieux, irritable ou encore avoir des difficultés pour se concentrer : ces comportements sont déclenchés par le manque de nicotine que ressent le cerveau. Enfin, certains ex-fumeurs font des insomnies. Néanmoins, tous ces symptômes disparaissent avec le temps, à mesure que l’addiction s’efface.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité