Spasmophilie et vertiges : qu'est-ce que ça cache ?

Spasmophilie et vertiges : qu'est-ce que ça cache ?©iStock

La spasmophilie est un terme vague et une pathologie qui n'apparait dans aucune classification médicale. Souvent appelée attaque de panique, elle se caractérise par des crises d'angoisse et d'autres nombreux symptômes. La spasmophilie, la fatigue et les vertiges sont souvent associés. Cependant, leur lien et les mécanismes déclencheurs des crises demeurent un mystère.

Publicité
Publicité

La spasmophilie, une ribambelle de symptômes

Les personnes jeunes, en particulier les femmes, sont davantage exposées à la spasmophilie que les autres populations. Les crises se manifestent par des troubles cardiaques (tachycardies, palpitations, douleurs thoraciques), des troubles visuels et digestifs (vision floue, diarrhées, spasmes), des maux de tête, des tremblements, une transpiration excessive, des démangeaisons, des acouphènes, des vertiges et une grande fatigue (asthénie). Les troubles psychiques sont également fréquents : anxiété, insomnies, sentiment d'être incompris et de perdre le contrôle de la situation, troubles de l'humeur (agressivité, confusion)... Le nombre de symptômes, leur fréquence et leur intensité varient selon les personnes.

Publicité

Spasmophilie, vertiges et fatigue

Publicité
Lorsque la spasmophilie est prise en charge, les crises deviennent moins fréquentes et les symptômes disparaissent peu à peu. Les vertiges et la fatigue s'atténuent, mais tardent davantage à disparaitre complètement. Traitements de la spasmophilie La prise en charge de la spasmophilie est médicale et psychologique. Les antidépresseurs et les benzodiazépines sont les médicaments les plus utilisés. Une thérapie cognitive et comportementale est souvent conseillée pour apprendre à maîtriser l'angoisse.
Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité