MST : le dépistage par prise de sang

Publicité

Pour connaître son statut en terme de contamination, il n'y a pas de secret : il faut se faire dépister. Pour savoir si l'on est porteur d'une maladie sexuellement transmissible (MST), il est recommandé de consulter un professionnel de santé agréé pour réaliser un test de dépistage. Les examens sanguins permettent ainsi de détecter certaines MST. Voici lesquelles…

Publicité

© Fotolia

Quelles sont les MST dépistées par prise de sang ?

L’infection par le VIH, l’hépatite B et la syphilis sont les trois infections sexuellement transmissibles pouvant être dépistées par une simple prise de sang. Une fois prélevé, le plasma sanguin est analysé dans un laboratoire d'analyses biologiques spécialisé afin de rechercher la présence éventuelle d'anticorps ou d'antigènes susceptibles de démonter une activation du système immunitaire face à une menace extérieure. Pour présenter des résultats fiables, le test sanguin doit être réalisé au minimum 6 semaines après un rapport sexuel à risque. En attendant, il est conseillé de se rendre à l'hôpital pour la mise en œuvre éventuelle d'un traitement préventif. Les autres MST, elles, vont nécessiter un examen médical, un prélèvement vaginal ou une analyse d'urine.

Publicité
Où se faire dépister ?

De nombreux professionnels de santé peuvent assurer le dépistage des MST en prescrivant une prise de sang. C'est le cas notamment des médecins traitants, des gynécologues, des sages-femmes ou encore des dermatologues. Il existe également des centres départementaux agréés pour pratiquer ce type d'examen :
• les centres gratuits d'information, de dépistage et de diagnostic (CGIDD),
• les centres de planification et d’éducation familiale (CPEF).

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité