Divorce : les troubles du comportement fréquents chez les enfants

Divorce : les troubles du comportement fréquents chez les enfants

Les études scientifiques analysant avec précision les effets du divorce sur l'enfant ne sont pas encore très nombreuses. Il semblerait toutefois qu'il puisse avoir des répercussions assez importantes sur la psychologie de l'enfant, notamment lorsqu'il se déroule de manière très conflictuelle.

Publicité
Publicité

Les enfants du divorce peuvent être plus agressifs et anxieux

Un des troubles du comportement courant chez l'enfant et l'adolescent est une agressivité accrue. Les garçons sont les premiers touchés : après le divorce, ils peuvent commencer soudainement à se bagarrer à l'école, par exemple, ou encore tenir tête à leur professeur et adopter des comportements à risques, voire tomber dans la délinquance. Les enfants du divorce, en particulier les filles, auraient aussi un risque accru de souffrir d'anxiété, même de dépression. Dans les cas les plus graves (et les plus rares), des tentatives de suicide peuvent aussi avoir lieu, surtout à l'adolescence.

Publicité

Trouble du comportement chez l'enfant du divorce : ce n'est pas une fatalité

Publicité
Certes, le divorce augmente plus ou moins les risques de trouble du comportement chez l'enfant, mais cela ne signifie en rien que les enfants du divorce sont tous touchés par ce genre de problèmes. Dans les faits, beaucoup d'enfants de couples divorcés parviennent à conserver un bon équilibre psychologique et à mener plus tard une vie d'adulte épanouie. L'essentiel est de protéger au maximum l'enfant des conflits parentaux (ne jamais dénigrer l'autre parent devant lui, par exemple) et de lui expliquer clairement qu'il n'est pas responsable du divorce.
Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité