L'herpès buccal peut-il contaminer les parties génitales ?

L'herpès buccal peut-il contaminer les parties génitales ?©iStock

Plus communément appelé « bouton de fièvre », l’herpès buccal est une infection causée par le virus de l'herpès simplex de type 1 (VHS-1), contrairement à l’herpès génital qui, lui, est provoqué par l'herpès simplex de type 2 (VHS-2). Mais peut-il y avoir des interactions entre les deux souches virales ?

Publicité
Publicité

Comment se transmet l’herpès buccal ?

Selon les estimations chiffrées, plus de la moitié de la population mondiale aurait été concernée par l’infection au VHS-1, principalement avant d’atteindre l’âge adulte. Si, dans la majorité des cas de contamination, le virus reste silencieux et inactif, environ 30 % des personnes infectées développeront un herpès buccal, le plus souvent concentré au niveau des muqueuses labiales. Il faut savoir que le virus herpétique est particulièrement contagieux et se transmet d’un individu à l’autre, par contact direct avec une personne porteuse ou avec un objet contaminé par la charge virale. Ainsi, les baisers et les pratiques sexuelles bucco-génitales constituent les principales voies de transmission de l’herpès chez l’adulte, de sorte que l’herpès buccal peut engendrer un herpès génital, et réciproquement.

Publicité

Quel est le traitement de l’herpès buccal ?

Une fois qu’un individu a contracté le virus de l’herpès buccal, il est contaminé à vie puisqu’il n’existe aucun traitement permettant de l’éradiquer définitivement. Dès lors, la charge virale réapparaîtra ponctuellement, sous la forme de poussées herpétiques, à une fréquence variable selon les personnes. Dans les cas d’herpès non compliqués, la prise en charge d’une poussée reste relativement simple puisqu’elle consiste en l’administration d’antalgiques, pour soulager la douleur, et en l’application locale d’une pommade antivirale (aciclovir).

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité