Qu'est-ce qu'un AVC ischémique ?

Publicité

On connaît généralement le terme d’AVC, accident vasculaire cérébral, mais moins celui d’AVC ischémique. Il est donc légitime de se demander qu'est-ce qu'un AVC ischémique et ce que désignent exactement ces mots pour bien comprendre leur signification. Pour bien savoir ce qu’ils impliquent, il est aussi nécessaire de s’intéresser aux causes des AVC.

Publicité

© Fotolia

Qu'est-ce qu'un AVC ischémique ?

Un accident vasculaire cérébral (AVC) ischémique est provoqué par un défaut d’oxygénation d’une zone cérébrale. Cela est dû à l’obstruction d’une artère amenant le sang au cerveau. On distingue les AVC ischémiques transitoires ou les AVC constitués. Lorsqu’ils sont transitoires, ils sont de courte durée et la récupération ne dépasse pas quelques heures. Les AVC ischémiques constitués, en revanche, demandent beaucoup plus de temps pour s’en remettre. Il faut généralement compter plusieurs mois, la rémission complète n’étant pas toujours systématique. De graves séquelles, parfois définitives, peuvent persister.

Publicité
Causes des AVC ischémiques

Les accidents vasculaires cérébraux ischémiques peuvent avoir diverses origines. Toutes aboutissent au même résultat, c'est-à-dire à la mauvaise oxygénation d’une partie du cerveau. Une des premières origines peut être une obstruction de la carotide interne, l’artère du cou qui véhicule le sang jusqu’au cerveau. Si cette artère se bouche en raison de la présence d’amas graisseux (plaque d’athérome), le sang ne peut plus circuler normalement. L’autre cause d’AVC ischémique est l’embolie cérébrale. Dans ce cas, la migration d’un caillot graisseux emporté par la circulation sanguine va venir se bloquer dans une artère cérébrale et entraîner la destruction des cellules nerveuses qui ne sont plus irriguées.

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité