Comment reconnaître une femme qui simule ?

Pour faire plaisir à leur partenaire, le stimuler ou écourter un coït jugé trop laborieux… la plupart des femmes simulent, ont simulé ou simuleront un jour ! L’orgasme, le vrai, a pourtant des caractéristiques spécifiques. Messieurs, voici les dix signes qui ne trompent jamais !

Publicité

Orgasme = contractions vaginales

Chez la femme, l’orgasme se traduit par des contractions automatiques (3 à 15), involontaires, au niveau du vagin, de l’utérus et des muscles alentours.

Publicité
Les premières sont plus intenses, puis s’espacent avant de diminuer en intensité (l’intervalle moyen entre deux contractions est de 0,8 secondes). Plus l’

orgasme

est fort, plus leur nombre est élevé. Au total le phénomène s’étale sur une durée de 3 à 12 secondes... Cette réponse musculaire découverte par Masters et Johnson est le signe le plus typique de l’orgasme, celui qui trompe le moins (même si la femme peut apprendre à contrôler ses muscles pour augmenter son plaisir !).

Vidéo. Reconnaître un orgasme vaginal

Vidéofff

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité