Mycose vaginale : la cause du dérèglement de la flore

Publicité

La mycose vaginale est une infection mycosique fréquente lorsque la flore vaginale est perturbée. Découvrons quel est le rôle de ce microbiote et les différentes causes qui exposent la femme aux risques d’infections vaginales.

Publicité

Rôle de la flore vaginale

La flore vaginale, appelée aussi microbiote vaginal, est composée en temps normal de bactéries bénéfiques : les bacilles. Parmi ces micro-organismes, on retrouve les lactobacilles, ou flore de Döderlein, qui fabriquent l’acide lactique assurant l’acidité indispensable au milieu vaginal. La flore vaginale est un véritable rempart contre les germes pathogènes. Elle assure la bonne santé du vagin dont l’équilibre est particulièrement vulnérable. En cas de dérèglement de la flore vaginale, il est indispensable de consulter un gynécologue ou le médecin traitant.

Vaginite et mycose vaginale : les causes

Publicité

Le moindre déséquilibre du microbiote vaginal entraîne vaginite ou mycose vaginale. Les vaginites sont des infections bactériennes, les mycoses des infections mycosiques, c’est-à-dire dues à des champignons pathogènes. Les mécanismes de défense du vagin peuvent être perturbés par les antibiotiques, une faiblesse du système immunitaire, un excès de stress, certaines pathologies comme le diabète. Les variations hormonales sont une autre cause de dérèglement de la flore vaginale, notamment au cours de la grossesse ou à la ménopause. Les contraceptifs hormonaux peuvent être à l’origine de mycoses vaginales, tout comme une hygiène intime excessive. Enfin, certaines pratiques sexuelles favorisent le dérèglement de la flore vaginale. L’usage du préservatif est recommandé.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité