Infections à mycoplasmes : comment se transmet Ureaplasma urealyticum ?

Normalement présente en faible quantité dans la flore vaginale, la bactérie Ureaplasma urealyticum peut causer une infection à mycoplasmes lorsqu’elle prolifère anormalement. Quels sont les symptômes de cette infection bactérienne ?

Publicité
Publicité

5415444-inline-500x333.jpg© Istock

Infection à Ureaplasma urealyticum : quelles causes ?

La transmission par voie sexuelle de l’infection à Ureaplasma urealyticum n’a jamais été démontrée scientifiquement. Pourtant, l’infection bactérienne est régulièrement confondue avec l’infection à chlamydia qui, elle, fait partie des maladies sexuellement transmissibles (MST). La multiplication pathogène de la bactérie Ureaplasma urealyticum survient principalement dans le cadre d’un déséquilibre de la flore vaginale par un facteur extérieur. La grossesse, par exemple, constitue un facteur de risque important. La transmission de la bactérie peut alors se faire de la mère au nouveau-né au moment de l’accouchement.

Infection due à Ureaplasma urealyticum : quels symptômes ?

Le caractère souvent asymptomatique de l’infection à mycoplasmes rend son diagnostic précoce difficile à établir. Lorsqu’ils surviennent, les signes cliniques sont les suivants :

- brûlures mictionnelles ;

- douleurs lombaires ;

- douleurs abdominales et/ou pelviennes ;

- envie fréquente d’uriner ;

- état fébrile…

Infection à Ureaplasma urealyticum : quel traitement ?

Publicité

Le diagnostic de l’infection par Ureaplasma urealyticum est établi au terme d’une mise en culture de prélèvements biologiques : urines, frottis vaginal, échantillon urétral… Lorsque la présence de la bactérie est détectée en des quantités excessives, la mise en œuvre d’une antibiothérapie spécifique est indispensable pour l’éradiquer rapidement.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité