Hormones DHEA : les effets secondaires

Publicité

Appelée hormone de la jeunesse, la DHEA est controversée. À dose élevée et à long terme, la DHEA entraînerait des effets secondaires sur la santé.

Publicité

Qu’est-ce que la DHEA ?

Naturellement produite par les glandes surrénales, la DHEA, déhydroépiandrostérone, est une hormone stéroïdienne. C’est avant l’âge de 20 ans que le taux de DHEA dans le sang est le plus élevé puis il baisse régulièrement au cours de la vie. Le rôle essentiel de la DHEA est de synthétiser la testostérone et les œstrogènes, des hormones sexuelles. Pour ses éventuels effets contre le vieillissement, les symptômes de la ménopause, la fonte musculaire, l’obésité, mais aussi pour ses facultés à restaurer les performances physiques et les fonctions sexuelles, la DHEA a été largement médiatisée. Aujourd’hui, les avis scientifiques sont partagés.

DHEA, une hormone aux effets secondaires

Publicité

Afin de rétablir le taux de DHEA, cette hormone de la jeunesse a été fabriquée en laboratoire à partir de substances végétales, car il n’existe aucune source alimentaire qui permette de combler le déficit en DHEA. Or, une supplémentation excessive en hormone DHEA pourrait entraîner des effets secondaires de tout ordre comme l’hirsutisme, mais aussi la chute des cheveux, les troubles hépatiques, les maux de tête, l’acné, l’élévation du risque de développer un cancer de l’utérus, du sein, de l’ovaire, de la prostate. La DHEA interagit également avec certaines substances médicamenteuses. Elle est contre-indiquée chez l’enfant, la femme enceinte et la femme allaitante. Enfin, elle est considérée comme un anabolisant et son usage dans le monde du sport est interdit.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité