Bouffées de chaleur la nuit : 3 erreurs à éviter

Bouffées de chaleur la nuit : 3 erreurs à éviter©iStock

Symptômes courants de la ménopause, les bouffées de chaleur affectent la plupart des femmes qui traversent cette période délicate, et ce pendant de nombreuses années, avant, pendant et après la ménopause. L'homéopathie pour les bouffées de chaleur n'est pas à négliger, notamment quand les bouffées de chaleur interviennent la nuit, mais il convient aussi d'éviter certaines erreurs pour ne pas les accentuer !

Publicité
Publicité

Bouffées de chaleur la nuit : ce qu'il faut éviter

Sans le savoir, vous pouvez aggraver les bouffées de chaleur nocturnes en ayant adopté de mauvaises habitudes. Pour ne pas accentuer la transpiration due aux bouffées de chaleur, optez pour des vêtements amples, en matière naturelle (coton, lin) et non pas en fibres synthétiques. En ce qui concerne votre linge de lit, même constat : les matières synthétiques conservent la chaleur, donc il faut privilégier des draps en coton et la méthode de la " pelure d'oignon " : il vaut mieux plusieurs couvertures fines qu'une seule couette épaisse ! Ainsi vous pourrez adapter les épaisseurs au fil de la nuit.

Bouffées de chaleur : que faire ?

Il ne faut surtout pas soigner le mal par le mal en cas de bouffées de chaleur, mais au contraire il convient de rechercher la fraîcheur à tout prix. Ayez toujours avec vous un brumisateur ou un éventail, buvez un verre d'eau fraîche, passez votre visage et votre nuque sous l'eau froide, humidifiez-vous avec un gant passé sous l'eau froide... Bref, faites baisser la température intérieure !

L'homéopathie contre les bouffées de chaleur : à ne pas négliger

Publicité

Les traitements hormonaux de substitution sont en général recommandés pour les cas les plus graves. Si vos bouffées de chaleur sont supportables, il ne faut pas bouder l'homéopathie, qui peut vous être d'un grand secours. Selon le type de bouffées de chaleur dont vous souffrez, les conditions au cours desquelles elles apparaissent, l'heure à laquelle elles surviennent, le traitement sera différent, il est donc préférable de consulter un médecin homéopathe qui saura l'adapter à votre cas.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité