Calcul rénal et lithiase urinaire : c'est la même chose ?

Publicité

Calcul rénal et lithiase urinaire : c'est la même chose ? Quelle est la différence avec une colique néphrétique ? Toutes ces questions méritent d’être posées pour bien comprendre ces pathologies qui peuvent concerner le rein et qui sont extrêmement douloureuses.

Publicité

© Istock

Calcul rénal et lithiase urinaire

Les calculs rénaux sont des cristaux qui se forment dans les reins et qui sont responsables de violentes douleurs. Les lithiases urinaires désignent exactement la même chose, c’est simplement le terme médical qui est employé pour désigner ces calculs. Si, dans 90 % des cas, les calculs se forment dans les reins, ils peuvent ensuite migrer et se retrouver n’importe où dans le système urinaire : dans les uretères (les canaux qui vont des reins à la vessie), dans la vessie ou dans l’urètre (le canal qui part de la vessie et qui va permettre d’uriner). Le calcul sera évacué dans les urines soit spontanément, soit après un traitement adapté.

Publicité
Lithiase urinaire et colique néphrétique

La douleur provoquée par les calculs rénaux est due au fait que les uretères sont de petit calibre et qu’ils ne sont pas extensibles. Ainsi, lorsque les calculs vont venir les obstruer, la douleur va être particulièrement intense. C’est ce qu’on appelle la colique néphrétique. Cette douleur est caractéristique puisqu’elle est localisée sur un seul côté et qu’elle va migrer depuis le dos jusqu’au bas-ventre en passant par le flanc. Il arrive qu’elle s’accompagne de symptômes urinaires (envie d’uriner sans y parvenir, urines teintées de sang, etc.), mais aussi de symptômes digestifs tels que des nausées, des vomissements ou des ballonnements.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité