Sécheresse oculaire aqueuse ou évaporative ?

Sécheresse oculaire aqueuse ou évaporative ?©iStock

Yeux rouges, démangeaisons, impression d'avoir un grain de sable logé dans l'œil... La sécheresse oculaire est plus gênante qu'handicapante. Pour identifier la cause responsable des yeux secs, il est important de connaître le type de sécheresse oculaire.

Publicité
Publicité

Sécheresse oculaire aqueuse, quand les larmes manquent à l'appel

Les yeux secs sont parfois provoqués par une sécrétion insuffisante de larmes. On parle alors de sécheresse oculaire aqueuse. Une anomalie au niveau de la glande lacrymale, un trouble hormonal, un médicament (contraceptif, antidépresseur), une chirurgie de l'œil au laser ou une affection auto-immune peuvent être à l'origine de ce type de sécheresse oculaire.

Publicité

Sécheresse oculaire évaporative, lorsque les larmes s'évaporent trop vite

Dans cette forme de sécheresse oculaire, les glandes lacrymales produisent des larmes normalement. Cependant, celles-ci s'évaporent rapidement. C'est cette évaporation précipitée qui est à l'origine des yeux secs. La sécheresse oculaire évaporative est parfois associée à une inflammation des paupières (blépharite) ou à des lentilles de contact inadaptées.

Traitement de la sécheresse oculaire

Les ophtalmologistes recommandent un collyre antibiotique si les symptômes sont causés par une infection. Cependant, les gouttes ne suffisent pas toujours à traiter les yeux secs. Si la sécheresse oculaire est due à une obstruction des glandes lacrymales, un petit massage des paupières permet de les déboucher. La prévention repose sur une bonne hygiène des yeux et la réduction des facteurs de risque (exposition prolongée à un écran d'ordinateur ou à un allergène, pollution).

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité