L'arthrose lombaire, une complication de la hernie discale

L'arthrose lombaire, une complication de la hernie discale©iStock
Publicité

L’arthrose lombaire est relativement fréquente chez les personnes arthrosiques. Mais quelles en sont les causes ? Une hernie discale lombaire peut-elle être responsable d’une arthrose lombaire et constituer une de ses complications ?

Publicité

Hernie discale lombaire

Une hernie discale désigne une saillie du disque intervertébral (qui joue le rôle d’amortisseur entre chaque vertèbre) en dehors de ses limites physiologiques. L’anneau de fibres, qui relie les deux vertèbres entre elles, se fissure et laisse sortir son noyau central qui émerge hors de la colonne vertébrale, le plus souvent en comprimant des racines nerveuses, d’où les importantes douleurs accompagnant les hernies. On parle de hernie discale lombaire lorsque celle-ci se situe au niveau de la colonne lombaire, en bas du dos (les hernies discales dorsales sont quant à elles rares, mais il existe également des hernies discales cervicales). Les disques les plus concernés sont ceux situés entre la 4e et la 5e vertèbre lombaire et entre la 5e vertèbre lombaire et le sacrum (os central du bassin).

Arthrose lombaire et hernie discale

L’arthrose a des origines diverses, l’une d’entre elles étant des contraintes mécaniques excessives et/ou inadaptées. Or, en cas de hernie discale lombaire, le disque ne joue plus correctement son rôle d’amortisseur, ce qui augmente les charges qui pèsent sur les vertèbres. Cela va naturellement favoriser la survenue d’une arthrose à ce niveau. Ainsi, l’arthrose lombaire peut constituer une complication de la hernie discale (parfois de longues années après). On parle dans ce cas de discopathie dégénérative. Toutefois, l’arthrose n’est pas systématique en cas de hernie discale et, même si elle survient, celle-ci n’est pas toujours responsable de douleurs.

Publicité

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité