Commotion cérébrale : les signes qui peuvent y faire penser

Une commotion cérébrale correspond à un choc traumatique direct sur le crâne, qui va provoquer un ébranlement et une altération du cerveau. Le cerveau, qui flotte dans du liquide céphalo-rachidien, est rattaché aux méninges et à la moelle épinière. Le choc entraîne des lésions microscopiques, non visibles sur les différents examens d’imagerie. Les examens sont normaux sur les différents niveaux du cerveau. Découverte des symptômes les plus fréquents qui découlent de ce choc avec le Dr Patrick Redond, neurologue à Bruxelles.

Publicité
Publicité

Une confusion, une désorientation

© Adobe StockC’est-à-dire : suite à un coup sur la tête, la personne est abasourdie, ne sait plus donner l’heure, ni nommer l’endroit où elle se trouve. Si le choc a été plus violent, elle peut avoir une perte de connaissance.
Pourquoi : "Le choc a ébranlé la substance réticulée activée, une partie du cerveau qui traite les informations qui nous rendent conscients. C’est l’un des signes cliniques dans la phase aiguë du traumatisme" explique le Dr Redond.
Que faire : en cas de choc sur le crâne, consulter son médecin traitant rapidement ou se rendre aux urgences pour réaliser une imagerie cérébrale. La commotion cérébrale est bien souvent bénigne et n’entraînera aucune séquelle.

Publicité
Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité