Alcool pendant un rhume : pourquoi est-ce une mauvaise idée ?

Alcool pendant un rhume : pourquoi est-ce une mauvaise idée ?©iStock

En soi, le rhume est une maladie bénigne qui guérit spontanément en seulement quelques jours. Mais certaines pratiques, comme la consommation d’alcool, peuvent néanmoins affaiblir le système immunitaire. Comment faire alors pour ne plus être enrhumé ?

Publicité
Publicité

Rhume et alcool ne font pas bon ménage

On a tous en tête la bonne vieille recette du "grog" pour se remettre rapidement d’un coup de froid. Si l’alcool a certainement des propriétés désinfectantes et anti-infectieuses, il doit toutefois être consommé avec modération. À haute dose, les boissons alcoolisées vont, en effet, fragiliser considérablement les défenses immunitaires. C’est la raison pour laquelle d’ailleurs les personnes dépendantes à l’alcool mettent plus de temps à guérir d’une infection virale que d’autres. Leur organisme sera également plus sensible à ce type d’attaques pathogènes.

Publicité

Comment arrêter un rhume ?

Il faut de la patience ! Le système immunitaire d’une personne en bonne santé est armé pour venir à bout d’un rhinovirus sans aucune aide extérieure. Néanmoins, certains symptômes de la rhinite peuvent s’avérer très inconfortables, voire handicapants, pour assurer ses tâches quotidiennes. Dans ce cas, certains médicaments peuvent permettre d’atténuer ces manifestations cliniques. Des substances antipyrétiques soulagent les douleurs et réduisent la fièvre tandis que les désobstruants nasaux vont, eux, faciliter l’évacuation du mucus excédentaire. Si les symptômes ne disparaissent pas en quelques jours, il est toutefois conseillé de consulter son médecin traitant.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité