Circoncision et hygiène intime : une idée reçue

La circoncision n’a aucun rapport avec l’hygiène intime, contrairement aux idées reçues. La circoncision à l’âge adulte ne devrait être effectuée que pour raison thérapeutique, mais en aucun cas pour optimiser l’hygiène intime chez l’homme.

Publicité
Publicité

5249900-inline-500x333.jpg© Istock

Circoncision : définition

Publicité

La circoncision consiste en l’ablation chirurgicale du prépuce, c’est-à-dire de la peau qui vient recouvrir le gland lorsque la verge est au repos. La circoncision est un acte effectué en chirurgie ambulatoire pour raisons médicales, par exemple lorsqu’on est en présence d’un phimosis ou d’un paraphimosis. L’éjaculation précoce peut aussi être un motif de circoncision. Dans certains pays du monde, il s’agit d’un acte religieux. Lorsqu’elle est dictée par un motif thérapeutique, la circoncision est appelée posthectomie, que l’ablation du prépuce soit totale ou partielle.

Existe-t-il une relation entre circoncision et hygiène intime de l’homme ?

Que la circoncision soit effectuée sur un enfant ou un homme, elle ne prévient nullement les risques d’infections. De plus, l’éthique médicale ne valide pas la circoncision pour des raisons d’hygiène. La présence du prépuce n’a aucune incidence sur la propreté du pénis. Celui-ci – comme toutes les autres zones du corps – exige simplement une toilette appropriée et régulière, à l’eau tiède et sans savon. Sous nos latitudes, la circoncision sans raison médicale avérée est considérée comme une mutilation et est contraire aux droits de l’enfant.

Prépuce : un rôle protecteur

Publicité

Les risques sur la santé de la circoncision sans raison médicale sont réels. En effet, le prépuce, loin de nuire à l’hygiène intime de l’homme, a au contraire un rôle protecteur. C’est sous le prépuce que se loge une sécrétion appelée smegma, et qui permet de lubrifier l’organe génital.

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité