Brûlure vaginale : attention aux lingettes intimes

Toute femme a subi au moins une fois dans sa vie des brûlures vaginales. Les causes possibles sont diverses : parmi elles, l’hygiène intime, et tout particulièrement le recours fréquent aux lingettes intimes. Alors, les lingettes intimes, à utiliser ou à proscrire ?

Publicité
Publicité

6049390-inline-500x344.jpg© Istock

Règles d’hygiène pour éviter les brûlures vaginales

Il est impératif d’avoir une hygiène intime irréprochable pour limiter les risques d’infection vaginale et donc de brûlure. Il s’agit ici d’hygiène intime externe (vulve, lèvres, clitoris), et non de lavage interne. En effet, il faut proscrire les douches vaginales, sources d’infection. Une bonne hygiène intime passe par une douche quotidienne, avec un savon ou un gel au pH neutre, sans recours à un gant de toilette. Il faut ensuite bien se sécher, toujours d’avant en arrière.

Publicité

Les lingettes intimes, sources de brûlure vaginale ?

Publicité

On voit fleurir dans le commerce des lingettes intimes pour lutter contre les odeurs gênantes, la transpiration. Attention, de plus en plus de médecins alertent sur les dangers du recours systématique aux lingettes. En effet, celles-ci ne doivent pas être parfumées ni contenir d’alcool. De plus, elles doivent avoir un pH neutre. Le cas échéant, elles peuvent être irritantes et créer des brûlures vaginales. Par ailleurs, il ne faut y recourir que ponctuellement, quand vous êtes en voyage, sans point d’eau immédiat, ou lors de vos règles, en journée. En effet, les lingettes contiennent des produits actifs, qui resteront sur votre appareil génital après usage puisque vous ne vous rincez pas ensuite. Or ces produits peuvent être irritants.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité