Homéopathie : que veut dire le CH ?

Homéopathie : que veut dire le CH ?©Fotolia

Comme plus d'un Français sur deux, vous utilisez l'homéopathie pour vous soigner ? Savez-vous ce que signifie le sigle CH inscrit sur chaque tube ? Medisite vous répond.

Publicité
Publicité

15 CH, 9 CH, 12 CH... Derrière chaque nom de remèdes homéopathiques, vous avez un chiffre et "CH" qui correspondent à la dilution du traitement. Savez-vous ce que signifie le CH ? Le C est celui de " centésimales " et le H pour " hahnemanniennes ". Samuel Hahnemann est le médecin fondateur de l'homéopathie . Il est né en Allemagne à Meissen le 10 avril 1755 et mort le 2 juillet 1843. Il a établi et théorisé le médicament homéopathique et son usage. Dans son ouvrage principal Organon (1810), il a expliqué les trois principes du traitement homéopathique : l' individualisation , la similitude et la dilution . S'inspirant de travaux médicaux menés par des confrères, il a réalisé ses premières expérimentations homéopathiques sur lui-même pour observer les effets d'une substance en produisant une sorte de maladie artificielle chez un individu sain.

Publicité

De 1 CH à 30CH

Au fil de ses observations, il a diminué les doses utilisées. Pour arriver à des dilutions minimes afin d'assurer l'innocuité du produit actif tout en conservant l'efficacité. Le processus de dilution consiste à verser 1% de teinture-mère de la substance de base dans un flacon en verre et 99% d'alcool (ou alcool+eau) puis agiter pour mélanger. On obtient alors la première dilution au centième ou 1CH. Pour préparer la deuxième, on verse dans un deuxième flacon 1% de la 1CH auquel on ajoute 99% d'alcool (ou alcool+eau) et on agite. Cette deuxième dilution ou 2CH est au centième du centième. Et ainsi de suite... jusqu'à monter à 30 CH en France. Il existe d'autres formes de dilutions comme la dilution décimale (DH) mais elle n'est quasi pas utilisée en France. La dilution moyenne généralement recommandée étant à 9CH. Le médecin homéopathe établit la dilution en fonction des symptômes du patient.

Les médicaments homéopathiques sont reconnus depuis 1965 comme appartenant à la pharmacopée française ce qui donne le droit aux médecins de les prescrire.

En savoir plus :

- Guide d'homéopathie pour l'auto-prescription , Dr Franck Choffut, Editions Dangles, 2016.

- Guide familial de l'homéopathie , Dr Alain Horvilleur, Hachette Pratique, 2008.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité