Élongation musculaire : les symptômes

L’élongation de la cuisse est une élongation musculaire bénigne, mais douloureuse, due à un étirement brutal du muscle. Elle guérit en quelques jours.

Publicité
Publicité

© Istock

Élongation de la cuisse : les signes révélateurs

Publicité

L’élongation de la cuisse présente des symptômes bien particuliers, tels que la contraction constante du muscle et une impotence fonctionnelle. Cette dernière s’accompagne de douleurs plus ou moins violentes très localisées, soit sur la zone musculaire atteinte, soit au niveau du tendon. Cette douleur progresse au fur et à mesure que le patient tente d’étirer sa cuisse. La palpation est elle aussi douloureuse, tout comme la contraction du muscle. En revanche, l’élongation de la cuisse ne s’accompagne ni d’un hématome, ni d’un œdème. L’arrêt immédiat de l’activité physique s’impose et la prise d’un antalgique permet de calmer la douleur. Il est indispensable de consulter un médecin en cas d’élongation de la cuisse ou d’un autre muscle.

Élongation musculaire : prévention

Pour éviter que les muscles ne soient sollicités au-delà de leurs possibilités, il est indispensable de bien les préparer avant un effort. C’est la raison pour laquelle les sportifs effectuent des échauffements avant une séance d’entraînement, un match, une compétition. En dehors de la pratique sportive, il est tout aussi important de ne pas étirer de façon trop importante la fibre d’un muscle, car un étirement anormal entraîne une élongation musculaire. La prévention de l’élongation passe également par une bonne hydratation en cours d’effort et par l’interruption de la pratique d’une activité physique intense en cas de grande fatigue.

Publicité

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite