VIH (test)

Publicité

VIH (test) : Intérêt

L’examen sérologique a pour but de rechercher une infection récente ou ancienne par le virus de l’immunodéficience humaine (Virus du SIDA). Plusieurs types d’anticorps peuvent être recherchés : Dans certains cas, il faut rechercher une contamination par le VIH-1 mais aussi par le VIH-2 (antigènes GP 105 et GP 140). Dans d’autres ou dans le suivi thérapeutique, il faut directement rechercher l’antigénémie (en particulier le P24) ou la charge virale directe (HIV-ARN).

Publicité
Cette recherche peut s’effectuer sur la demande d’un patient présentant un comportement sexuel à risque de maladie ou infection sexuellement transmissible (MST ou IST), ou devant des symptômes faisant suspecter une infection par le VIH. Dans ce cas, il faudra toujours demander au patient son acceptation avant de pratiquer l’examen.

Il existe aujourd'hui des tests rapides de dépistage du SIDA (TROD ou Test Rapide d'Orientation Diagnostic), qui nécessitent d'être confirmés par de nouveaux tests quelques semaines plus tard. Il sera toujours utile de faire d’autres examens à la recherche d’autres IST (syphilis, chlamydiae, herpès, hépatite...).

VIH (test) : Conditions du prélèvement

Il n’y a pas de conditions spéciales pour ce prélèvement. Si le premier prélèvement est positif (tests Elisa), un deuxième prélèvement est nécessaire pour effectuer une deuxième recherche par une autre technique de laboratoire (Western blot) et confirmer ou non la positivité. Le prélèvement veineux s’effectue habituellement au niveau du bras.

Concernant les tests de dépistage rapide (TROD), ils permettent d'avoir des résultats 30 minutes après la réalisation du test qui consiste à prélever une goutte de sang au bout d'un doigt et à l'analyser. Il n'est pas nécessaire d'être à jeun.

VIH (test) : Résultats

Le résultat des tests positif ou négatif de dépistage rapide (TROD) n'est qu'une orientation diagnostic et doit être confirmé par de nouveaux tests qui ne sont fiables que trois mois après la dernière prise de risque de contamination par le VIH. Le résultat positif ou négatif doit être annoncé par un médecin qui indiquera la démarche à suivre ultérieurement.

Dans le cadre d'un dépistage classique, deux tests Elisa sont réalisés. Si les deux ou l'un des deux reviennent positifs, il doit être confirmé par un autre test, le test Western-Blot, qui va infirmer ou confirmer les résultats. En cas de doute ou de positivité, un nouveau test sera réalisé.

Dans tous les cas, le résultat ne pourra être définitivement confirmé qu'après les trois mois qui suivent la prise de risque si aucun risque n'a été pris ensuite.

Ces tests peuvent être prescrits par un médecin, effectués dans des centres de dépistages anonymes et gratuits, des Centres de Planification Maternelle et Infantile et les Centres de Planning Familial.

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité