Rubéole

Rubéole sérodiagnostic : Intérêt

Elle permet de savoir, en particulier quand une grossesse est envisagée, si la future mère est immunisée ou non contre la rubéole. La rubéole est une maladie infantile, généralement bénigne, mais pouvant donner des malformations fœtales importantes si elle touche une femme enceinte. C’est ce risque qui fait préconiser la vaccination de toutes les filles avant la puberté.

Publicité
Rubéole sérodiagnostic : Déroulement

Le prélèvement veineux s’effectue habituellement au niveau du bras. Il n’y a pas de conditions spéciales pour ce prélèvement (mais d’autres examens demandés dans le même bilan peuvent exiger des précautions particulières).

Rubéole sérodiagnostic : Résultats

Lors de la primo infection par le virus de la rubéole (ou après vaccination), le titre d’anticorps s’élève en un mois, d’abord les IgM puis les IgA et enfin les IgG qui vont persister à un taux faible toute la vie. Chez la femme enceinte, la recherche d’une immunité vis-à-vis de la rubéole (donc la présence d’IgG) est importante. En cas de négativité lors du premier examen, une recherche mensuelle doit être réalisée.

En cas de doute sur une infection récente, il sera utile de refaire un examen 3 semaines plus tard. Ce nouvel examen devra être effectué dans le même laboratoire avec la même technique. L’apparition d’anticorps de type IgM pourra témoigner d'une infection maternelle récente. Si la femme est enceinte, elle doit alors être dirigée sur un centre spécialisé où une recherche dans le sang du cordon pourra être réalisée.

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité