Mastectomie

Publicité

Mastectomie : Intérêt

Une mastectomie (ou "mammectomie") correspond à l'ablation chirurgicale de la glande mammaire. Elle est habituellement pratiquée comme traitement du cancer du sein. Elle peut être partielle ou totale.
- Mastectomie partielle : retrait de la tumeur tout en préservant le volume et la forme du sein.
- Mastectomie totale : retrait total du sein (de la tumeur, de la glande mammaire, du mamelon et de l'aréole).
En cas de prédisposition génétique au cancer du sein, une mastectomie dite "prophylactique" ou "préventive" peut être pratiquée. Elle consiste à l'ablation des deux glandes mammaires (seins, aréoles, mamelons).

Publicité
Mastectomie : Conditions de prélèvement

Mastectomie partielle : La chirurgie dure généralement moins d'une heure et est réalisée sous anesthésie générale. Elle implique une hospitalisation de quelques jours.
Mastectomie totale : Elle est décidée quand il n'y a pas d'autres alternatives dans le traitement local de la maladie. Elle s'effectue sous anesthésie générale et comprend la pose de drains gardés quelques jours après l'intervention. La cicatrice post-opératoire est oblique ou horizontale et se prolonge vers l'aisselle.
Mastectomie "préventive" : Elle est réalisée avant tout signe de cancer du sein et en réduirait le risque de 90%.

Mastectomie : Résultats

La mastectomie réduit le risque de récidive du cancer ou l'évolution de la maladie. Mais comme toute intervention chirurgicale, elle comporte des risques et des inconvénients. Parmi eux : une diminution de la sensibilité de la peau, un hématome post-opératoire, un lymphocèle (accumulation de lymphe sous la peau justifiant une ponction), ou encore une infection ou un abcès (soignés par antibiotique). Mais la mastectomie a aussi un préjudice moral pour la femme chez qui le sein représente la féminité, la maternité, la sexualité. Une demande de reconstruction mammaire est ainsi tout à fait légitime et d'ailleurs prise en charge par l'Assurance maladie dans le cas d'une mastectomie. Cette reconstruction peut se faire par prothèse ou par implant, immédiatement lors de l'intervention ou quelques mois plus tard. Même si les techniques chirurgicales ne cessent de s'améliorer, il faut savoir que les seins reconstruits ne ressemblent jamais totalement à de "vrais" seins. Il y a généralement une asymétrie des deux seins, qu'il s'agisse du volume, de la forme, de la hauteur ou à la palpation.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité