FSH

FSH : Intérêt

La FSH (Folliculo Stimuling Hormon) est une hormone hypophysaire gonadotrope (sécrétée par l'hypophyse pour aller vers les glandes sexuelles). Son prélèvement sanguin est effectué en cas de perturbations hormonales. Chez l’homme, elle stimule la spermatogenèse (formation des spermatozoïdes) au niveau des testicules.Chez la femme, elle permet la maturation folliculaire et stimule les œstrogènes au niveau des ovaires, et permet à l’hypophyse de sécréter la LH responsable de l’ovulation. L’hypophyse est une glande située dans le cerveau.

Publicité
FSH : Conditions de prélèvement

Le prélèvement sanguin s’effectue par une ponction veineuse en général au pli du coude. Pour permettre une interprétation correcte, on aura soin de bien préciser la date des dernières règles et tous les traitements pris par le patient. En fonction du diagnostic supposé, plusieurs dosages répartis dans le mois seront peut-être nécessaires. Des dosages urinaires de la FSH peuvent aussi être réalisés pour confirmer les résultats.

FSH : Résultats

Ils sont normaux chez la femme : FSH plasmatique : phase folliculaire (première moitié du cycle) 1-6 U/l, Femme phase ovulatoire (au moment de l'ovulation) 6-10 U/l, Femme : phase lutéale (deuxième moitié du cycle) 1-3 U/l, Femme ménopause > 20 U/l, Homme adulte 1-5 U/l, Homme âgé >15 U/l .

Résultats anormaux : La FSH est diminuée : dans toutes les insuffisances hypothalamiques ou hypophysaires (quand les glandes hypothalamiques et hypophysaires sécrètent moins d'hormones que normalement). La FSH est élevée : dans toutes les insuffisances gonadotropes périphériques congénitales ou acquises (c’est à dire en cas d’anomalie des ovaires ou des testicules qui sécrètent moins d'hormones que normalement). Cette réduction de sécrétion d'hormones peut être soit d’origine génétique soit secondaire à un traitement, choc, infection...

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité