Discectomie cervicale antérieure

Publicité

Discectomie cervicale antérieure : Intérêt

La discectomie cervicale est pratiquée lors de lésions des disques cervicaux, par exemple en cas de hernie discale cervicale. Elle s’effectue par voie antéro-laterale sur le cou.

Publicité
Comment se passe l’intervention ?

L’intervention consiste à retirer le disque cervical, réséquer la hernie cervicale, libérer les uncus (passage par lequel passe la racine) droite et gauche et à combler l’espace entre les deux vertèbres par une greffe osseuse (enfermée dans une cage) ou par une prothèse. L’intervention est réalisée sous anesthésie générale.

Les conséquences de la discectomie cervicale antérieure

L'intervention nécessite une hospitalisation inférieure à une semaine, avec parfois la pose d’un collier cervicale ou d’une minerve. La reprise du travail peut se faire au bout de 45 jours. Celle de la conduite au bout de 3 semaines.
En post-opératoire, il peut y avoir des douleurs contrôlées par la prise d’antalgiques, une gène à la déglutition ou encore une cervicalgie persistante d’origine musculaire qui disparait très vite.

Les risques de la discectomie cervicale antérieure

Cette intervention n’est pas sans risque comme toutes interventions chirurgicales (infection, hémorragie, risque vasculaire et digestif) mais les complications restent rares. Il y a peu de récidives de hernie par rapport aux hernies discales lombaires car on enlève tout le disque.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité