CMV

Intérêts

L’infection par le cytomégalovirus (CMV) est très fréquente mais souvent méconnue. Elle peut toutefois être source de complications graves chez le patient immunodéprimé (par exemple infecté par le virus du Sida ou VIH) ou chez la femme enceinte.

Publicité
Conditions de prélèvement

Le prélèvement veineux s’effectue au niveau du bras dans un tube avec comme anticoagulant du citrate. Il n’y a pas de conditions spéciales pour ce prélèvement (mais d’autres examens demandés dans la même analyse peuvent exiger des précautions particulières).

Résultats

En l’absence de contact avec le CMV, tous les résultats sérologiques sont négatifs. Néanmoins, une majorité de la population adulte a été en contact avec ce virus de façon apparente ou inapparente pendant l’enfance donc le résultat est positif. Le résultat de la sérologie peut être négative chez des sujets immunodéprimés alors même qu’il existe une infection à CMV. Dans ce cas, seules les cultures cellulaires à la recherche d’une virémie (virus dans le sang) doivent être réalisées. Chez le sujet faisant une primo-infection au CMV (qui est donc infecté pour la première fois par le CMV), il existe d’abord la présence d’anticorps de type IgM, puis d’IgG. L’existence d’anticorps de type IgG sans IgM signe une infection ancienne.

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité