Antigène urinaire des légionelles

A quoi ça sert ?

La recherche d'antigène urinaire des légionelles sert à prouver la responsabilité d’un type de bactérie (Legionella pneumophila) dans la cause d’une pneumonie.

Publicité
Précautions à prendre

Un échantillon de dix millilitres d’urine suffit pour le diagnostic.

Résultats

Résultats normaux : Il ne doit pas exister d’antigène de Légionelles dans les urines. Cependant après une pneumonie, le patient peut continuer à excréter dans les urines cet antigène pendant environ 6 semaines.

Résultats anormaux : Au cours d’une pneumonie, la découverte d’un antigène de Légionelle dans les urines signifie sa responsabilité comme germe de la pneumonie. Le traitement antibiotique qui est alors prescrit doit tenir compte de ce résultat.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité