Souci

Souci

Nom latin: 

Calendula officinalis

Nom(s) vulgaire(s): 

Souci des jardins, souci officinal, fleur de tous les mois, fleur de calendule, calendula

Famille: 

Astéracées

Période de récolte: 

Juin.

Souci : Propriétés

Antiseptique, antibactérien et anti-inflammatoire, le souci est conseillé en cas de crevasses, de petites plaies, de piqûres d’insecte, d’érythème solaire et de brûlures. Etant en plus cicatrisante, la plante est aussi recommandée pour soigner les affections de la bouche et de la gorge. En 2005, des chercheurs ont démontré que le souci pouvait être bénéfique aux patients souffrant d’ulcères variqueux (1). Enfin, en 2004, une étude sur des femmes atteintes d’un cancer du sein a montré qu’une pommade à base de souci était plus efficace que la Biafine pour prévenir la dermite (inflammation de la peau) causée par la radiothérapie (2).

Publicité

Souci : Etudes scientifiques

(1) Duran V, Matic M, et al. Results of the clinical examination of an ointment with marigold (Calendula officinalis) extract in the treatment of venous leg ulcers. Int J Tissue React. 2005;27(3):101-6.
(2) Pommier P, Gomez F, et al. Phase III randomized trial of Calendula officinalis compared with trolamine for the prevention of acute dermatitis during irradiation for breast cancer. J Clin Oncol. 2004 Apr 15;22(8):1447-53

Souci : Histoire

Dans l’Antiquité, les Indiens, les Arabes et les Grecs utilisaient le souci en cuisine (par exemple pour colorer les plats), en médecine et en cosmétique. La plante serait arrivée en Europe au XIIe siècle. On l’utilisait notamment pour favoriser la sudation en cas de fièvre et soigner la jaunisse. Au XIXe siècle, des médecins américains l’employaient contre les ulcères de l’estomac et du duodénum, la conjonctivite, les brûlures et les lésions superficielles de la peau.

Souci : Comment la reconnaître?

Le souci est une plante herbacée ayant des tiges robustes, velues et anguleuses. Ses feuilles n’ont pas de tiges et sont ovales. Les fleurs jaune orangé sont rassemblées en gros capitules. Le fruit est épineux.

Souci : Parties utilisées

Les capitules floraux.

Souci : Posologie

En usage externe

Contre les affections de la peau, les crevasses, les petites plaies, les piqûres d’insectes, l’érythème solaire

Compresses : 5g de capitules séchés pour 1 litre d’eau bouillante. Infuser 5 min puis imbiber un linge de l’infusion et appliquer 3 ou 4 fois par jour.

Contre les affections de la cavité buccale

Gargarismes : 5g de capitules séchés pour 1 litre d’eau bouillante. Infuser 5 min. Utiliser en gargarismes bien chauds, 2 ou 3 fois par jour.

En cas de persistance des symptômes, consultez un médecin.

Souci : Précautions d'emploi

A ce jour et aux doses recommandées, l’utilisation du souci par voie externe n’a présenté aucune toxicité. Par contre, l’absorption de la plante par voie interne ne doit se faire que sur avis médical. En cas de doute, demandez toujours à un médecin.

Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité