Myrrhe

Myrrhe

Les plantes les plus consultées

Les plantes de Décembre

Nom latin: 

Commiphora myrrha

Famille: 

Burséracées

Période de récolte: 

Saison des pluies.

Myrrhe : Propriétés

La résine de l’arbre à myrrhe est utilisée pour ses propriétés anti-inflammatoires, analgésiques (elle soulage les douleurs) et antiseptiques (elle désinfecte les plaies). Elle est indiquée dans la prise en charge des affections de la cavité buccale, notamment les gingivites (inflammation des gencives), les stomatites (inflammation de la muqueuse buccale) et les plaies provoquées par les prothèses dentaires. La myrrhe agit aussi efficacement contre la toux.

Publicité

Myrrhe : Etudes scientifiques

La myrrhe contient une huile essentielle qui dégage une odeur aromatique et amère.

Myrrhe : Histoire

L’effet cicatrisant de la myrrhe est connu depuis des millénaires. Avant d’être crucifié, le Christ a consommé une boisson qui en contenait. Les Romains l’utilisaient pour soigner les animaux qui souffraient de troubles digestifs, et les Perses l’employaient pour traiter les affections oculaires.

Myrrhe : Comment la reconnaître?

Commiphora myrrha pousse principalement en Afrique de l’Est, en particulier en Somalie. Son gros tronc tordu est recouvert d’une écorce grise ou orangée. Cet arbre possède de petites feuilles et des fleurs blanches ou vertes. Pour prélever la résine, on entaille l’écorce pendant la saison des pluies. Un liquide visqueux et blanchâtre s’écoule et change de couleur. Il devient d’abord jaune, puis rouge ou brun. Ce liquide, la myrrhe, est prélevé et conservé avant d’entrer dans la composition de teintures.

Myrrhe : Parties utilisées

La résine.

Myrrhe : Posologie

En usage externe

Contre les gingivites, les stomatites et les plaies provoquées par les prothèses dentaires . Teinture : Introduire 1 cuillère à café dans un verre d’eau. Utiliser sous forme de gargarisme (bain de bouche) ou appliquer directement sur les lésions, entre 1 et 3 fois par jour.

Myrrhe : Précautions d'emploi

La myrrhe est réservée à l’usage externe. Son utilisation prolongée est déconseillée en raison des allergies qu’elle peut entraîner. Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité