Copayer

Copayer

Nom latin: 

Copaifera officinalis

Nom(s) vulgaire(s): 

Copahier, copaïba, copahu, baume d’Amazonie.

Famille: 

Fabacées

Période de récolte: 

Toute l’année.

Copayer : Propriétés

- L’huile essentielle du copayer a une forte action anti-inflammatoire. Elle est très appréciée des sportifs, car elle permet de soulager les douleurs musculaires (myalgies) et articulaires (arthralgies), ainsi que les tendinites. Elle apaise les courbatures après l’effort physique. Elle a par ailleurs une propriété diurétique (elle améliore le fonctionnement de l’appareil urinaire), anti-infectieuse, antiseptique (elle désinfecte les plaies), cicatrisante et tonifiante (elle contribue au bien-être général en luttant contre la fatigue). Elle est indiquée dans le traitement des rhumatismes, de l’arthrite, des entorses, des contusions, des hématomes, des infections respiratoires et urinaires. On l’emploie aussi pour soigner les plaies, les mycoses, les affections cutanées (acné, psoriasis), l’asthénie (grande fatigue) et la dépression. Elle sert parfois de remède pour traiter les cheveux gras.

Publicité

Copayer : Histoire

- Les peuples indigènes du Brésil utilisent depuis des siècles le baume de copayer pour guérir les blessures.

Copayer : Comment la reconnaître?

- Le copayer est un arbre originaire d’Amérique du Sud que l’on trouve surtout au Brésil. On le surnomme « baume d’Amazonie », car il évolue dans les forêts amazoniennes. Mesurant entre 20 et 40 m de haut, il possède un tronc compact recouvert d’une écorce rêche.

Copayer : Parties utilisées

- Le copayer est un arbre originaire d’Amérique du Sud que l’on trouve surtout au Brésil. On le surnomme « baume d’Amazonie », car il évolue dans les forêts amazoniennes. Mesurant entre 20 et 40 m de haut, il possède un tronc compact recouvert d’une écorce rêche.

Copayer : Précautions d\'emploi

- L’action anti-inflammatoire de l’huile essentielle de copayer est très puissante. Pour cette raison, il est conseillé de la diluer dans une autre huile essentielle ou une huile végétale avant de l’appliquer sur les lésions. Pour les tendinites et les problèmes articulaires, elle peut être associée à l’huile essentielle de gaulthérie ou d’eucalyptus.

Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité