Agaric blanc

Nom latin: 

Polyporus officinalis

Nom(s) vulgaire(s): 

Agaric des pharmaciens.

Famille: 

Agaricacées

Agaric blanc : Propriétés

Ce champignon est surtout employé pour son effet purgatif (il élimine les déchets de l'organisme) et antisudoral (il prévient la transpiration). On l'utilise pour combattre les sueurs excessives provoquées par la tuberculose ou la ménopause.

Publicité

Agaric blanc : Histoire

Les propriétés de l'agaric blanc suscitent l'intérêt des médecins depuis l'Antiquité. En Grèce antique, Dioscoride et Galien savaient déjà qu'il permettait de faire baisser la fièvre et de soigner les blessures. En Russie, il est fréquemment indiqué dans le traitement des fièvres intermittentes.

Agaric blanc : Comment la reconnaître?

L'agaric blanc est un champignon parasite du mélèze, un arbre possédant des feuilles en aiguilles et qui appartient à la même famille que le pin et le sapin (pinacées). Ce champignon pousse généralement sur les vieux arbres. Souvent blanc, parfois jaunâtre, il se présente comme une masse imposante qui peut avoir la taille d'un poing et le diamètre d'une balle de tennis. Une couche grise et épaisse recouvre son tissu moelleux. En France, l'agaric blanc pousse dans différentes régions. On le trouve par exemple dans les forêts provençales, savoyardes et dans le Dauphiné (Isère, Drôme).

Agaric blanc : Parties utilisées

Le champignon entier.

Agaric blanc : Posologie

En usage interne
Pour prévenir la transpiration excessive chez les tuberculeux.
Comprimés : Entre 1 et 2 par jour, à prendre le soir avant de se coucher.

En cas de persistance des symptômes, consultez un médecin.

Agaric blanc : Précautions d\'emploi

Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées. Dans les cas des champignons, soyez très prudent lors de la récolte. Utiliser des contenants séparés et faites vérifier vos champignons en cas de doute en pharmacie.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité