Somnambulisme

Somnambulisme : Définition

Le somnambulisme est un trouble du sommeil d’origine neurologique qui n’est pas dangereux en soi. On remarque qu’il existe une tendance héréditaire au somnambulisme. La plupart du temps, les personnes somnambules sont des petits garçons âgés de 4 à 8 ans ou des petites filles ayant 2 ou 3 ans. On estime que 20 % des enfants sont somnambules. Les "crises" se font ensuite de moins en moins fréquentes en grandissant et elles disparaissent généralement à l’adolescence. Seuls 3 % des adultes restent somnambules.

Publicité
Somnambulisme : un trouble du sommeil bien particulier

Le somnambulisme se définit comme un trouble du sommeil au cours duquel la personne semble éveillée, alors qu’en réalité elle dort. L’état de somnambule apparaît quand la personne est plongée dans le premier tiers du cycle de son sommeil, la phase qui suit l’endormissement et qui correspond à un sommeil profond.
Les périodes auxquelles les enfants somnambules se lèvent et se déplacent peuvent survenir plusieurs fois par mois, ce qui est le cas pour 10 % d’entre eux ou environ une fois par mois (pour 15 % d’entre eux). La « crise » de somnambulisme dure en moyenne dix minutes.

Somnambulisme : Symptomes

Le somnambule garde les yeux ouverts et son regard reste inexpressif. Il effectue généralement des gestes simples, avec plus ou moins d’habileté et parfois il parle. Lorsque les personnes somnambules se lèvent et se mettent à déambuler, elles ont tendance à se déplacer quelques temps puis à rejoindre spontanément leur lit. Néanmoins, ils peuvent aussi s’éloigner de leur chambre et effectuer des tâches complexes tout en dormant : faire la vaisselle, manger, vider une armoire, exécuter un rituel, uriner dans un endroit inapproprié…

Somnambulisme : Prévention

Les somnambules sont souvent irritables et il est préférable de ne pas les contrarier. L’idéal est de les laisser faire en attendant leur réveil spontané. Il faut simplement faire en sorte d’éviter qu’ils ne se blessent puisqu’ils n’ont pas conscience de leur environnement (verrouillez les portes et les fenêtres, éloignez les objets dangereux…). Bien que cela ne soit pas très dangereux, il vaut mieux éviter de réveiller une personne somnambule pour éviter de l’effrayer et de la perturber.

Somnambulisme : Traitements

Pour les cas de somnambulismes chroniques qui se poursuivent à l’âge adulte, il est préférable de consulter un psychologue pour les traiter et les faire disparaître. Les traitements en hypnose semblent également efficaces pour ce genre de troubles.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité