Schizophrénie

Schizophrénie : Définition

La schizophrénie est une maladie psychiatrique qui fait souvent sa première apparition chez les jeunes adultes. Cette pathologie mentale qui touche 1 % de la population concerne une majorité d’hommes bien que les femmes en soient également victimes.

Publicité
Une psychose bien particulière

La schizophrénie fait souvent son apparition chez les adolescents et les jeunes adultes, autour de l’âge de 19 ans. Dans tous les cas, elle se déclare avant l’âge de 40 ans. Elle se caractérise par une désagrégation de la personnalité et par une perte de contact avec le monde réel. La personne malade est plongée dans une angoisse d’anéantissement de sa personne, se sentant parfois obligée de faire des choses, comme poussée par des forces extérieures contre lesquelles elle ne peut pas lutter.
Par abus de langage, le terme de schizophrène est appliqué à des personnes aux multiples visages ou à celles qui vivent des dilemmes cornéliens qui entraînent la confusion dans leur esprit. Il ne s’agit pas là de la définition purement clinique de la maladie.

Schizophrénie : Causes

Les origines supposées de la schizophrénie sont nombreuses : elle serait d’ordre héréditaire, environnemental, psychologique ou neurologique.

Schizophrénie : Symptomes

La schizophrénie se manifeste par l’apparition de symptômes cognitifs avec des troubles de l’attention, des difficultés de concentration, des troubles de la mémoire, des difficultés à s’organiser, etc. Au fil du temps, des symptômes plus spécifiques vont surgir : hallucinations (souvent auditives), paranoïa, délires de persécution, dépersonnalisation (impression de s’extirper de son corps), discours incohérent. On peut parfois observer des TOC (troubles obsessionnels compulsifs) et des troubles du comportement : autisme, immobilité totale...
Par ailleurs, les schizophrènes éprouvent des difficultés à prendre des décisions (aboulie) et des initiatives et certains ne présentent aucune réaction aux stimulations extérieures…

Schizophrénie : Traitements

Le traitement de la schizophrénie permet surtout de limiter les hallucinations et les angoisses des patients. C’est un traitement médicamenteux assez lourd basé sur la prise régulière de neuroleptiques, de psychotropes et d’antipsychotiques. Ceux-ci seront ensuite adaptés à chaque patient en fonction des aspects de leurs troubles schizophréniques.
Ces traitements ont des effets secondaires importants, notamment au niveau neurologique, et leur dosage doit donc être optimisé en procédant à une surveillance régulière des doses administrées et en fonction des résultats obtenus. Des médicaments destinés à gommer les effets secondaires peuvent être prescrits en compléments.
Des séances de psychothérapie et de psychiatrie sont parfois utiles à certains schizophrènes. Par ailleurs, des hospitalisations libres permettent d’obtenir des résultats intéressants, elles permettent à certains patients de se réinsérer socialement.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité